ÉLECTIONS 2017 | Comprendre le phénomène Macron

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le Temps de le dire

jeudi 23 février 2017 à 9h03

Durée émission : 55 min

Le Temps de le dire

© DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP - Emmanuel Macron lors d'un meeting à Londres, le 21 février 2017

Ce qui caractérise Emmanuel Macron, c'est une aisance à l'américaine, un style romanesque, un discours axé sur l'avenir, une tonalité optimiste... et un électorat encore très instable.

ÉLECTIONS 2017 - Jean-Luc Mélenchon, François Fillon, Benoît Hamon, Marine Le Pen... Aujourd'hui, Stéphanie Gallet consacre son émission à Emmanuel Macron et à sa campagne.

Le ralliement de François Bayrou à Emmanuel Macron semble une bonne nouvelle pour celui qui connaissait un certain flottement dans les sondages. Elle est en réalité tout autant décisive que dérisoise - décisive parce que le passage au deuxième tour sera très serré et chaque voix comptera ; dérisoire car Bayrou est un homme seul.
 

 

Emmanuel Macron, c'est l'ascension fulgurante d'un homme politique sans aucun ancrage électoral - phénomène assez rare pour être signalé. Effet de la bulle médiatique? Peut-être. Le candidat du mouvement "En marche!" n'est pas avare de confidences sur sa vie privée, et notamment sur son couple qui suscite pour le moins de la curiosité. La séducation, sa façon d'être, aussi bien dans les médias que durant ses meetings. Il a un aspect "romanesque", selon Monique Dagnaud.
 

Une aisance à l'américaine, le tutoiement tout de suite, le regard franc, une façon de vous mettre à l'aise.

 

sa mise en scène et son aisance

Celui que l'on a dit sans programme fait salle comble lors de ses meetings. Il y en a qui restent dehors. Ses "Vive la France!" hurlés à la Porte de Versailles devant plus de 15.000 personnes, samedi 10 décembre ont fait le tour des réseaux sociaux. Un Emmanuel Macron qui visiblement n'a pas peur de l'émotion, de la mise en scène. Sa vie, son histoire, sa grand-mère, tout y passe.
Il n'a pas non plus peur du contact. Laurent Greilsamer identifie chez Macron, une aisance à l'américaine, le tutoiement tout de suite, le regard franc, "une façon de vous mettre à l'aise". Une façon aussi de mobiliser aussi un public qui n'avait jamais assité à un meeting politique de sa vie. Votera-t-il pour lui? Rien n'est moins sûr.
 

Suffisamment "conformiste" pour rassurer, assez "transgressif" pour rallier à lui les déçus des institutions partisanes.

 

L'avenir selon macron

"Le discours qu'il prononce convoque l'avenir, un avenir heureux, qui donne confiance." D'où le titre "Macron l'évangéliste" de l'article signé Monique Dagnaud (paru dans la revue Telos). Le candidat en arrive ainsi à séduire les moins de 35 ans et les plus de 65. Suffisamment "conformiste" pour rassurer, selon Monique Dagnaud, mais assez "transgressif" pour rallier à lui les déçus des institutions partisanes. Ni à droite ni à gauche - le journal Libé titre "L’empire du milieu" (ce 22 février 2017) - il attire un électorat pour le moment instable. "Une opinion en construction", observe Sébastien Maillard.

"Il aura un problème auprès des classes populaires", prévient la sociologue. 29% des bac + 2 s'apprêteraient à voter pour lui ; 17% pour ceux qui n'ont pas le bac. Du côté des catégories socio-professionnelles (CSP), 26% des cadres supérieus ou moyens voteraient pour lui - 9% seulement des ouvriers.
 

il n'a pas peur du numérique

Un public divers, un style à l'aise, une tonalité romanesque... Autant d'ingrédients qui lui ont permis de casser son image de technocrate. Avec une campagne axée sur l'optimisme, il donne l'impression d'être "capable de nous faire passer du monde ancien au monde nouveau", osberve Laurent Greilsamer. Selon lui, Emmanuel Macron est, avec Benoît Hamon, "l'un des seuls candidats en prise avec l'ère du numérique qui s'ouvre".

 

Invités

  • Sébastien Maillard , journaliste politique à La Croix

  • Laurent Greilsamer , rédacteur en chef de la revue Le 1

  • Monique Dagnaud , sociologue, directrice de recherche au CNRS

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours du lundi au vendredi, à partir du lundi 4 septembre 2017

La grande émission interactive pour aborder tous les sujets de société, qui font l'actualité. Antoine Bellier reçoit ses invités pour réfléchir, approfondir, apprendre et donner du sens à tous les sujets du moment. Posez vos questions ou témoignez en direct pendant l’émission 04 72 38 20 23 ou par mail à l'adresse letempsdeledire[arobase]rcf.fr.

Le présentateur

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.