Emmanuel Macron va fêter Noël au Niger avec les soldats de Barkhane

22 décembre 2017 Par

Emmanuel Macron s'est envolé jeudi pour le Niger, où il passera Noël avec les soldats de l'opération Barkhane.

Depuis jeudi 21 décembre et jusqu’à samedi prochain, Emmanuel Macron sera au Niger pour fêter Noël avec un peu d’avance en compagnie de 500 soldats français mobilisés à l’aéroport de Niamey, base de l'opération Barkhane. Visiter les forces déployées à l’étranger est un rituel qui permettra au président d’apporter son soutien à un pays où les attaques djihadistes sont récurrentes.
 

Dans le nord de l'Afrique, la lutte contre le djihadisme se poursuit

Dans cette partie de l’Afrique, la guerre contre le djihadisme est en effet loin d’être terminée. Pour appuyer les forces militaires locales, la France a lancé une opération militaire de grande ampleur, "Barkhane". Le but de cette force militaire de 4 200 soldats est notamment de venir en aide aux forces armées du Niger, du Mali, du Burkina Faso, du Tchad et de la Mauritanie.

L'objectif est de contenir les groupes terroristes et d'empêcher la reconstitution de sanctuaires djihadistes dans la bande sahélo-saharienne. Un défi permanent aussi bien au niveau logistique, sécuritaire que politique pour Pierre Servent, expert en stratégie militaire et colonel de réserve opérationnelle.
 

Une guerre qui use les hommes et le matériel

"C’est un défi permanent. La lutte contre le djihadisme dans la bande sahélo-saharienne, c’est un peu le tonneau des Danaïdes. […] C’est un vrai défi, une vrai difficulté pour l’armée française qui ces dernières années jusqu’aux attentats de 2015 a été fortement réduite sur le plan des effectifs. Et ces zones sont très abrasives pour les hommes et le matériel.  C’est pour cela que la France souhaite elle-même que les Africains prennent eux-mêmes en compte leur propre sécurité même si Barkhane est là pour un certain temps" explique-t-il.

► Pierre Servent, journaliste, expert en stratégie militaire:


 

La continuité de l'action d'Emmanuel Macron au Sahel

Le déplacement d’Emmanuel Macron au Niger s’inscrit dans une certaine continuité pour Pierre Servent. "En arrivant à l’Elysée, il était parti tout de suite au Mali. Il a lancé une initiative importante en demandant aux pays du G5 Sahel de constituer une force de 5 000 hommes pour pouvoir prendre en charge eux-mêmes progressivement la lutte contre les différents groupes djihadistes. Ce voyage s’inscrit dans ce mouvement là avec ces derniers temps des succès sur le plan du financement de cette force" conclut l'expert en stratégie militaire.

►Pierre Servent, journaliste, expert en stratégie militaire: