Emmanuelle Seyboldt : "Tisser la fraternité, c'est essentiel"

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le Grand Invité

lundi 29 mai 2017 à 7h50

Durée émission : 15 min

Le Grand Invité

© CORINNE SIMON/CIRIC - Emmanuelle Seyboldt

L'EPUdF tenait son synode ce week-end à Lille, un événement marqué par une nouvelle déclaration de foi et l'élection d'une présidente, notre invitée Emmanuelle Seyboldt.

"Il y a des femmes pasteures depuis avant ma naissance"

C'est la première fois qu'une femme est élue à la tête de l'Eglise protestante. "A l'intérieur de l'Eglise, c'est indifférent" répond Emmanuelle Syboldt, qui explique que l'Eglise protestante a toujours été ouverte aux femmes, et qu'il existe des femmes pasteures depuis "avant [sa] naissance." Elle explique n'avoir jamais eu de "difficultés" en tant que femme. Cependant elle comprend que son élection puisse "surprendre" en France. 

"Il faut renforcer l'accent mis sur le témoignage". Il s'agit pour les membres de l'Eglise de rendre un témoignage de leur foi auprès de leur entourage. Thème fort de ce synode : la joie "imprenable" que procure l'amour de Dieu, une joie que "personne ne peut nous arracher"

Autre thème mis en avant : le renouvellement : pour notre invitée, il s'agit un facteur de joie d'avoir de nouveaux membres dans l'Eglise. Le conseil national de l'Eglise s'est renouvellé de "bien plus de la moitié", il y avait également beaucoup de nouveaux visages lors du synode. 


ÉCOUTER ► Notre émission exceptionnelle en direct du Synode Protestant à Lille 

 

Retisser les liens de la société

Dans un contexte social difficile, l'Eglise Protestante Unie de France se donne pour but de tisser des liens de la fraternité.  "Dans l'Evangile on lit que vous êtes le sel de la terre", sans faire de prosélytisme aggressif, il faut pouvoir dire qu'une autre société est possible, selon Emmanuelle Seyboldt. Elle explique que toutes les Eglises ont leur place pour tenir ce discours. 

Il faut revenir à la laïcité de 1905. La vision de la loi est, selon Emmanuelle Seyboldt, celle d'une laïcité d'ouverture, contrairement à la lecture actuelle qui en est faite, et qui veut "renvoyer la foi dans l'espace privé". La loi originale n'interdit en effet pas d'exposer ses convictions hors de chez soi. Elle résume sa pensée par cette formule : "c'est l'Etat qui est laïque, pas les personnes".

L'Eglise protestante veut aussi mettre en avant sa culture du débat. Une vision de la discussion qui amène eu consensus large, à l'idée élaborée ensemble.  Cette discussion se poursuivra à l'occasion des 1500 événements organisés localement par l'EPUdF ​pour célébrer les 500 ans de la Réforme.

Pour aller plus loin, retrouvez une interview vidéo d'Emmanuelle Seyboldt :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h10

Chaque matin, Stéphanie Gallet reçoit une personnalité au cœur de l’actualité nationale ou internationale. Décryptage singulier de notre monde et de ses enjeux, mais aussi découverte d’un parcours, d’un engagement. Au cœur de la grande session d’information du matin, une rencontre quotidienne pour prendre de la hauteur avec bienveillance et pour donner du sens à l’information.  

Le présentateur

François Ballarin