En France, 1 enfant sur 5 est considéré comme pauvre !

9 juin 2015 Par

Ce constat qui interpelle est celui établi par l'Unicef dans son dernier rapport remis ce mardi au Comité des droits de l'enfant de l'ONU.

A noter que le Défenseur des Droits a lui aussi remis son rapport. Que ce soit en termes d'éducation, de droits concernant les enfants nés à l'étranger d'une GPA ou de l'interdiction des châtiments corporels, Jacques Toubon estime que la France méconnaît une partie de la Convention qu’elle a pourtant ratifiée en 1990.

Concernant le document de l’Unicef, il indique que notre pays compte aujourd'hui 3 millions d'enfants pauvres. Plus de 30 000 d'entre eux se retrouvent sans domicile, 9000 vivent dans des bidonvilles et 140 000 décrochent du système scolaire chaque année.
Encore plus préoccupant, entre 2008 et 2012, 440 000 enfants supplémentaires ont plongé dans la pauvreté. L’Unicef fait le même constat sur le non-respect de certains articles de la convention des Droits de l'Enfant qu’elle a pourtant ratifiée en 1990. Pour elle, il existe un trop grand décalage entre les textes actuels et leurs mises en application. Nathalie Serruques, responsable de la mission Enfance à Unicef France, explique à Clément L’Hôte pourquoi de tels rapports sont publiés.