Vous avez dit nuisibles ?

Présentée par , ,

S'abonner à l'émission

Planète Nièvre

lundi 25 novembre à 19h30

Durée émission : 30 min

Vous avez dit nuisibles ?

00:00

00:00

Vous avez dit nuisibles ? Depuis la loi «biodiversité» du 8 août 2016, le terme «nuisible» est remplacé par «susceptibles de causer des dégâts». Le terme de «nuisible» devenu politiquement, sociologiquement, culturellement inacceptable, a disparu de tous les textes législatifs et réglementaires mais, malgré ce compromis sémantique, rien n'a changé. L'homme s'octroie toujours le statut de grand ordonnateur de la nature. Inscrire une espèce sur la liste quel que soit le terme apporte une légitimité au droit de la gérer et bien souvent de la détruire sous prétexte de la réguler. Pour chacune des espèces classées, les modalités de sa destruction sont précisées : chasse à tir, piégeage, déterrage, etc. et ceci toute l'année.

Cette notion d’animal «nuisible» oppose les chasseurs qui défendent l’idée selon laquelle certains animaux indésirables nuisent à la société et doivent par conséquent être détruits et les protecteurs de la nature pour qui l’idée même d’une séparation entre animaux «utiles» et «nuisibles» est une aberration écologique.

Un agriculteur qui voit ses semences englouties par les corbeaux, un producteur de fruits victime d'une bande d'étourneaux, un particulier qui découvre ses poules tuées... on comprend leur désarroi mais pourquoi stigmatiser des animaux, voire en faire des boucs émissaires comme le renard, sans jamais tenir compte de ce que, par ailleurs, ils apportent (services rendus par la nature). 60 % de vertébrés ont disparu en quarante ans. Vouloir conserver à tout prix ces listes d'un autre âge qui donne avant tout le droit de détruire des animaux sauvages n'est-il pas un non sens ? N'est-il pas temps de dépasser cette notion de «nuisible» qui stérilise tout débat ? Cela permettrait de trouver d'autres modes d'action que la destruction pour tendre vers une «coexistence» des hommes et du sauvage.

avec :
● Sylvie Cardona, vice-présidente et co-fondatrice de l'association de protection des espèces menacées, AVES France
● François Moutou, vétérinaire épidémiologiste

Pour aller plus loin :
● Sales bêtes ! Mauvaises herbes ! Nuisibles, une notion en débat sous la direction de Rémi Luglia. Ce livre rassemble les interventions d'un colloque sur ce sujet qui a eu lieu en 2017. Presse Universitaire de Rennes (PUR).
● Pas de fusil dans la nature, la réponse aux chasseurs, par Pierre Rigaux, éditions HumenSciences
● AVES France, l'association de protection des espèces menacées : www.aves.asso.fr
● ASPAS - association pour la protection des animaux sauvages - www.aspas-nature.org

Invitation à la lecture : Les prix littéraires ont honoré deux auteurs qui parlent de la nature et plus spécifiquement des bienfaits de l'affût. Une autre façon d'être au monde en quelque sorte, d'abandonner sa posture de conquérant et de laisser le monde sauvage venir à nous.
● La panthère des neiges par Sylvain Tesson, éditions Gallimard
● Les grands cerfs par Claudie Hunzinger, éditions Grasset

N'hésitez pas à réagir auprès des animateurs de Planète Nièvre (Christophe Barge, Danièle Boone et Geneviève Omessa) : planetenievre@netcourrier.com

Les dernières émissions

L'émission

Planète Nièvre Près de trois cents ans d'ère thermo-industrielle ont bouleversé les équilibres écologiques de la terre et les liens homme/nature. La préservation et la reconstruction de notre environnement constituent des enjeux majeurs pour l'avenir des sociétés humaines et engagent une mutation profonde de nos modes de vie. Du local au global et du global au local, l'émission "Planète Nièvre" se penche sur ces enjeux avec des regards scientifiques, économiques, sociaux et citoyens. Ses animateurs, membres d'associations de protection de l'environnement, vous invitent chaque mois à examiner les points noirs auxquels notre département est confronté et voir comment y remédier. Planète Nièvre relayera des initiatives locales, qu'elles émanent de particuliers, d'associations ou de collectivités territoriales et souhaite tisser un réseau entre tous ceux qui expérimentent des solutions. N'hésitez pas à réagir auprès des animateurs de Planète Nièvre (Christophe Barge, Danièle Boone et Geneviève Omessa) : planetenievre@netcourrier.com

Les présentateurs

Christophe Barge

Vice-président de la LPO Nièvre (Ligue de protection des oiseaux)

Danièle Boone

Journaliste, membre des JNE (Association des journalistes pour la nature et l'écologie)

Geneviève Omessa

Présidente de l'Association des 3 prés