Europe faut-il encore y croire ?

Présentée par ,

S'abonner à l'émission

Emission Spéciale

samedi 2 mars à 18h10

Durée émission : 45 min

Europe faut-il encore y croire ?

Le 26 mai prochain, se tiendront les élections européennes. Or, 33 % des Français seulement ont confiance dans l’UE (Eurobaromètre Standard). Question : faut-il croire encore à l'Europe ?

00:00

00:00

 Sur le plateau de cette émission spéciale en public de Dialogue RCF, à l'EMD à Marseille, trois invités (cf. ci-dessous) pour répondre à cette question : "Europe, faut-il encore y croire ?" Pour Alain Dumort, c'est plutôt "Faut-il encore la faire ? L'Europe est ce qu’on en a fait jusqu'à aujourd’hui et ce qu'on en fera demain. Si nous n’aimons pas l’Europe, changeons-là."

Une crise existentielle
Pour Rostane Mehdi, qui reconnaît que si Montesquieu revenait aujourd'hui, il n'y comprendrait sans doute pas grand-chose, "il faut rappeler quand même que le droit européen vient du travail de collaboration entre les différentes insititutions européennes composées par nos gouvernements ! Il y a une schizophrénie chez les Etats qui forgent des décisions qu’ils ne mettent pas en œuvre, accusant les institutions européennes de tous les maux. L'Europe a rendu des services qu’on attendait, surtout dans le domaine de l’économie. Mais aujourd’hui, elle traverse une crise profonde,une crise existentielle qui par son intensité est incomparable avec toutes celles d’avant, nouvelle par sa gravité." Pour le directeur de Sciences-Po Aix, Il ne s’agit pas d'une crise institutionnelle, l'Europe en a déjà vécu et dépassé plusieurs, mais "c’est une crise essentielle, une crise de valeurs, on voit les états se disputer non pas sur la sauvegarde de leur intérêt mais sur les valeurs qui font les principes même de l’Europe, comme la valeur de solidarité sur la question migratoire." Sont aussi pointés des facteurs externes, notamment tous ces pays comme les Etats-Unis, Israël ou la Russie qui veulent la disparition del l'Europe. "C'est une combinaison de facteurs très préoccupante."

Issues de secours ? 
Pour Alain Dumort, il s'agit de renouer la confiance entre les citoyens et les élus, qui doivent être d'une probité exemplaire. Pour Rostane Mehdi, "ce qui afflige l’Europe et les Etats, c’est deux choses : un rapport distendu à la vérité, il y a dans ce système une fascination pour le mensonge et le Brexit, basé sur une campagne mensongère, en est une illustration confondante.  Le deuxième mal, c'est la lâcheté de nos dirigeants à faire croire que les décisions qui s’imposent sont des décisions qui sont prises sans eux. C’est faux.  On se défausse en permanence sur une Europe qui pourtant n’est que le reflet des Etats qui la composent."
Enfin, pour Pierre Langeron, il est urgent de réconcilier les chrétiens et la politique.  "Derrière tous ces enjeux politiques, il y a des hommes. Des personnes à prendre en compte qui doivent partager un bien commun, qui n'est pas la somme de tous les intérêts individuels,  mais qui correspond à l’intérêt d’un grande monde. Il n'y a pas de solidarité s’il n’y en a pas certains qui aident ceux qui en ont le plus besoin ! Tout le monde ne peut pas trouver en même temps son intérêt mais le bien commun, c’est améliorer, pas uniformiser. Si on peut aider le paysan roumain à améliorer sa situation, c’est une participation au bien commun."
Quel rôle pour les chrétiens dans ce contexte ? "Solidarité, subsidiarité, mais aussi l'exercice de droits et de devoirs. Participer à la vie de la collectivité, réfléchir et aller voter, ce n'est pas un devoir seulement civique, c'est un devoir de conscience !"

Invités

  • Rostane Mehdi, directeur de Sciences-Po Aix

  • Alain Dumort, directeur de la représentation de la Commission européenne à Marseille

  • Pierre Langeron, maître de conférences, spécialiste de l'enseignement social chrétien

Les dernières émissions

Le présentateur

Amaury Guillem

Directeur et rédacteur en chef de Dialogue RCF, Amaury Guillem a travaillé à Reporters d'Espoirs puis dans la presse locale, avant de s'engager au Rocher Oasis des cités. Il est l'auteur de Ceux du 11e étage (éd. du Cerf). Il a aussi publié le témoignage du père Jacques Mourad, Un moine en otage (éd. Emmanuel).