Covid-19 : la liberté religieuse grippée

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le droit en Débat

samedi 7 novembre 2020 à 18h10

Durée émission : 20 min

Covid-19 : la liberté religieuse grippée

Nouveau confinement, nouvelles atteintes aux libertés des français. Les cérémonies religieuses sont à nouveau interdites en France...

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

... exceptées pour les enterrements dans la limite de 30 personnes.

Les cérémonies religieuses sont à nouveau interdites en France, à l'exception des enterrements dans la limite de 30 personnes.Plusieurs recours devant les juridictions administratives ont rapidement été déposés cette fois suite à l’annonce ministérielle de la nouvelle suspension du culte ; l’audience en référé devant le Conseil d’État s’est tenue jeudi 5 novembre.

Les dernières émissions

L'émission

le samedi à 18h10

L'ECLJ c'est l'European Center for Law and Justice. Notamment basée à Strasbourg, son équipe propose chaque semaine un cas traité où le droit ... est en débat !

Le présentateur

Grégor Puppinck

Grégor Puppinck est Directeur de l'ECLJ. Docteur en droit, diplômé de la Faculté de droit de Paris II et de l'Institut des Hautes Etudes Internationales (Panthéon-Assas). Membre du Panel d'Experts de l'OSCE/ODIHR sur la liberté de religion et de croyance. Expert auprès du Conseil de l'Europe, au sein notamment du Comité d'experts sur la réforme de la Cour européenne. Président de l'Initiative Citoyenne européenne "Un de Nous". Il a enseigné aux facultés de droit de Mulhouse et de Strasbourg. Il est l'auteur de plusieurs livres et de nombreux articles (Les droits de l'homme dénaturé, Cerf, 2018). Il a reçu le Prix Humanisme Chrétien en 2016 pour "La famille, les droits de l'homme et la vie éternelle", ainsi que le prix Anton Neuwirth pour la défense de la vie en 2014. En 2011, il a été fait Chevalier dans l'Ordre du Mérite de la République italienne (cavaliere de la republica) pour services rendus dans l'affaire Lautsi c. Italie. En 2014, il a été fait Commandeur dans l'Ordre de Saint Grégoire le Grand.