Union européenne : une rentrée placée sous le signe du plan de relance

Présentée par PR-23035

S'abonner à l'émission

Le Grand Invité

lundi 14 septembre à 8h10

Durée émission : 12 min

Union européenne : une rentrée placée sous le signe du plan de relance

© Clara Gabillet

Ecologie, plan de relance et migrations, la rentrée politique de l'Union européenne est chargée. Le directeur de l'Institut Jacques Delors analyse ces enjeux.

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

C’est le discours sur l’état de l’Union qui devrait acter la rentrée politique de l’Union européenne."C’est un temps fort de la vie politique européenne. C’est devenu une tradition d’avoir un grand discours de rentrée parlementaire du président de la Commission. Ça souligne l’importance de la démocratie", estime Sébastien Maillard, directeur de l’Institut Jacques Delors et ancien journaliste à La Croix.  

La nécéssité d'un plan de relance

La crise sanitaire a prouvé qu’il y a encore "de larges progrès à faire" au niveau de l’Union européenne selon Sébastien Maillard. Les politiques de santé sont des compétences nationales. De ce fait, l’Union européenne peut agir par le biais économique avec son plan de relance de 750 milliards d’euros annoncé en juillet dernier. "La crise sanitaire provoque un ralentissement terrible de l’économie et donc l’Europe ne peut pas rester les bras ballants face à cela", affirme Sébastien Maillard. 

De plus, "il faut que le pacte vert soit pleinement intégré à cette relance économique". L’Union européenne devrait annoncer l’objectif de passer à 60% de réduction de gaz à effet de serre d'ici à 2030. 

Mais "le plus important est que le plan de relance européen soit rapidement mis en route. C’est un défi bureaucratique que d’arriver à monter des projets, des dossiers", assure Sébastien Maillard.

L’enjeu migratoire 

L’incendie qui s’est déclaré dans le camp de migrants sur l’île de Lesbos, en Grèce, rappelle l’enjeu migratoire auquel est confrontée l’Union européenne. Mais selon Sébastien Maillard, cette migration en Europe peut être une chance pour notre économie. "Si on regarde les choses en face, organiser une migration légale de travail, c’est la meilleure façon d’éviter une vague de migration chaotique", explique-t-il.

L’Union européenne confrontée à de nombreuses tensions

Par ailleurs, l’Europe connaît de nombreuses tensions en matière géopolitique : la crise politique en Biélorussie et le conflit entre la Grèce et la Turquie en mer Méditerrannée orientale. "On sent un durcissement du ton et on peut s’attendre à ce que des sanctions soient prises à l’encontre de la Turquie et de la Biélorussie", analyse Sébastien Maillard. Face à ces conflits, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, veut que l’Europe devienne une "puissance responsable"

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h10

Chaque matin, Simon Marty reçoit une personnalité au cœur de l’actualité nationale ou internationale. Décryptage singulier de notre monde et de ses enjeux, mais aussi découverte d’un parcours, d’un engagement. Au cœur de la grande session d’information du matin, une rencontre quotidienne pour prendre de la hauteur avec bienveillance et pour donner du sens à l’information.  

Le présentateur

Antoine Bellier

Journaliste à RCF depuis 2009, Antoine est passé par Le Mans et La Roche-sur-Yon, avant de rejoindre la rédaction nationale en septembre 2013. Curieux de l’actualité sous toutes ses formes, amateur de cinéma et de littérature, il lui arrive de passer du micro à la plume.