FORMULE CLUB / Loi sur les violences sexistes et sexuelles • Mise en examen N. Sarkozy • Mai 68, cinquante ans après

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le Temps de le dire

vendredi 23 mars à 9h03

Durée émission : 55 min

Le Temps de le dire

© Ludovic MARIN - AFP - Marlène Schiappa

Au programme, la mise en examen de N. Sarkozy, le projet de loi sur les violences sexuelles, la commémoration de mai 68 dans un contexte social tendu, le quotient familial remis en cause.

MISE EN EXAMEN DE NICOLAS SARKOZY

L'ancien président de la République a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire. Il est mis en cause dans le cadre de l'enquête sur le financement présumé de sa campagne de 2007 par la Libye, pour corruption passive, financement illégal de campagne électorale et recel de fonds publics libyens. Ce contrôle judiciaire d'un ancien président est une première pour la Ve République. Son avocat a déclaré vouloir faire appel de ce contrôle.

PROJET DE LOI CONTRE LES VIOLENCES SEXISTES ET SEXUELLES

Ce projet de loi a été présenté mercredi en conseil des ministres par Marlène Schiappa et Nicole Belloubet. Le but : mieux accompagner et protéger les victimes. Le consentement sexuel serait établi à 15 ans. Le délai de prescription des crimes sexuels serait allongé, à trente ans après la majorité au lieu de vingt aujourd'hui. Le projet de loi préconise également de renforcer les sanctions contre le cyberharcèlement. En outre, une amende pour outrage sexiste serait créée pour dissuader les harceleurs de rue.

FRANCOPHONIE

Emmanuel Macron a présenté trente-trois mesures pour défendre une "francophonie plurielle". Le français, alors cinquième langue mondiale, doit, pour lui, passer à la troisième place. Parmi les mesures proposées, renforcer l'éducation, la place du français en Afrique, la diffusion des médias francophones. 

FUSION DU QUOTIENT FAMILIAL AVEC LES ALLOCATIONS FAMILIALES ?

Guillaume Chiche, député LREM, propose la fusion du quotient familial avec les allocations familiales. Le quotient familial est un héritage de 1945, il met en place un système de parts fiscales pour les foyers dotés d'enfants. Ainsi, l'impôt sur le revenu de ces familles diminue. Les allocations quant à elles, consistent en un versement d'aides aux familles ayant plus de deux enfants, indépendamment du revenu des foyers. La fusion des deux conduirait à une refondation structurelle de la solidarité familiale, pourtant pas envisagée par le gouvernement : Emmanuel Macron avait déclaré lors de sa campagne penser à une augmentation du quotient familial, si les finances publiques le permettaient.

LES CINQUANTE ANS DE MAI 1968

Hier, les fonctionnaires descendaient dans la rue pour protester contre la réforme du service public. Un 22 mars donc, comme le 22 mars 1968 où des étudiants décident d'occuper la faculté de Nanterre. Mai 1968, un évènement qui marque la prise de parole de la société, un besoin de parler personnellement. La société est-elle devenue plus solidaire? Quelles conséquences du rejet du système à cette époque? Quels échos aujourd'hui?

Invités

  • Monique Baujard , Ancienne directrice du service « famille et société » de la conférence des évêques, doctorante en théologie et chargée de cours à l’ICP.

  • François Euvé , Jésuite, physicien, théologien, rédacteur en chef de la revue Etudes, professeur au Centre Sèvres.

  • Antoine Dulin , Vice-président du CESE, le conseil économique social et environnemental, chef de projet à Habitat et Humanisme Rhône

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours du lundi au vendredi, à partir du lundi 4 septembre 2017

La grande émission interactive pour aborder tous les sujets de société, qui font l'actualité. Antoine Bellier reçoit ses invités pour réfléchir, approfondir, apprendre et donner du sens à tous les sujets du moment. Posez vos questions ou témoignez en direct pendant l’émission 04 72 38 20 23 ou par mail à l'adresse letempsdeledire[arobase]rcf.fr.

Le présentateur

Antoine Bellier

Journaliste à RCF depuis 2009, Antoine est passé par Le Mans et La Roche-sur-Yon, avant de rejoindre la rédaction nationale en septembre 2013. Curieux de l’actualité sous toutes ses formes, amateur de cinéma et de littérature, il lui arrive de passer du micro à la plume.