France-Algérie: des relations en voie d'amélioration pour Stéphane Babey

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le Grand Invité

jeudi 7 décembre à 8h10

Durée émission : 15 min

France-Algérie: des relations en voie d'amélioration pour Stéphane Babey

© 2017- Cap écran Emmanuel Macron était en Algérie le 6 décembre 2017

L’auteur franco-algérien Stéphane Babey salue les propos d’Emmanuel Macron mercredi soir à Alger. Pour lui, les deux pays doivent passer outre les blocages encore présents.

Quelques heures auront suffi au président Macron pour effectuer sa visite "de travail et d'amitié" auprès des autorités algériennes mercredi. Pour Stéphane Babey, auteur de l’essai France Algérie, l’impossible divorce (Ed. du Rocher), "ça en dit long sur le rapport qu’un président de la République française peut seulement entretenir avec le pouvoir algérien à bout de souffle." Mémoire, économie et sécurité: des différents thèmes abordés lors de la conférence de presse donnée à Alger, il retient que la France est prête à entrer en relation avec l’Algérie.
 

Une voix inédite de la part d'un president français

"Enfin, la France est prête à entrer dans une relation de partenariat équilibré avec l’Algérie", s’enthousiasme l’essayiste. S’il salue le "discours de vérité de Macron", Stéphane Babey espère que cette " voix courageuse [soit] entendue du côté français". Il rapporte en effet que "certains élus entretiennent une mémoire nostalgique dangereuse envers l’Algérie française".
 

"Il y a encore des blocages générationnels entrenus par des politiciens"

Emmanuel Macron a déclaré ne pas être "otage du passé" et "décomplexé". Et pour cause: il s'agit du premier président né après la fin de la guerre d'Algérie, à l'inverse de ses précédesseurs pour qui le dossier algérien était "plus compliqué et plus personnel", analyse Stéphane Babey, en soulignant toutefois "les avancées sous François Hollande".
 

Une déculpabilisation attendue du côté algérien

L'apaisement entre les deux pays semble donc s'installer," à condition, alerte l'auteur, que le gouvernement algérien fasse son travail." Le président français a ainsi invité son homologue algérien à développer un partenariat économique, complexe à mettre en place jusque-là. Pour Stéphane Babey, cette difficulté est à la fois au niveau psychologique et fonctionnelle.
 

"Il y a une utilisation de la mémoire dans le secteur économique"

Psychologique d'abord, car selon lui, "il y a une utilisation de la mémoire dans le secteur économique. Que la France n’ait pas assumé ses actes pendant la guerre a permis au gouvernement algérien de la prendre en otage. Il est grand temps de tourner la page, d'autant plus qu'il y a une dichotomie complète entre l'attitude du gouvernement les et le sentiment de réconciliation dans la population." Fonctionnelle enfin, puisque " le premier frein aux affaires franco-algériennes est la corruption qui mine l’Algérie depuis des années."
 

la securité comme nouvel enjeu de partenariat

Autre facteur psychologique à assouplir pour rétablir une relation de confiance entre l'Algérie et la France: l'imaginaire insécuritaire. Emmanuel Macron a evoqué mercredi soir une lutte conjointe des deux Etats contre le terrorisme. "Suite à la décennie noire (entre 1991 et 2002, ndlr) les autorités algériennes ont compris que l’islamisme radical est un danger intérieur", explique Stéphane Babey.
 

"Le réseau de renseignement algérien est un partenaire désormais fiable et nécessaire."

Le gouvernement a donc mis en place un réseau de renseignement assez puissant. "C'est un partenaire désormais fiable et nécessaire. Encore faut-il le prendre au sérieux", estime-t-il. Outres les alliances économiques et sécuritaires, Stéphane Babey rêve d'un aspect plus démocratique et symbolique, comme un appel lancé au monde: "Je pense que les relations franco-algérienne ne seront sur de bons rails que lorsque nous comprendrons que nous avons un destin commun. Nous avons à construire ensemble un modèle de coexistence de monde libre de part et d'autre de la Méditerrannée."

 

Invités

  • Stéphane Babey , Essayiste, auteur de "France Algérie, l'impossible divorce" (Ed. du Rocher).

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h10

Chaque matin, Stéphanie Gallet reçoit une personnalité au cœur de l’actualité nationale ou internationale. Décryptage singulier de notre monde et de ses enjeux, mais aussi découverte d’un parcours, d’un engagement. Au cœur de la grande session d’information du matin, une rencontre quotidienne pour prendre de la hauteur avec bienveillance et pour donner du sens à l’information.  

Le présentateur

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.