François Hollande parlera climat devant l'OIT

Avec plus de 3 millions et demi de personnes sans emploi en France, le président place désormais ses espoirs dans l’économie verte.

François Hollande a promis de ne pas se représenter s’il n’arrivait pas à faire baisser le chômage. Une solution : défricher les secteurs qui embaucheront demain, et en particulier l'économie verte. C’est ce qu’il devrait dire ce jeudi à Genève lors de la réunion annuelle de l’Organisation internationale du travail.
Ce nouveau déplacement doit aussi faire avancer la grande priorité de la France sur la scène internationale en 2015 : la conclusion d’un accord climatique ambitieux lors de la conférence de Paris, en décembre prochain. C’est ce que nous explique Claude Jeannerot, le représentant FRANCE pour l'OIT, au micro de Margot Brisson de RCF Besancon.