Gaza: 200.000 enfants privés de rentrée scolaire suite à une grève des enseignants

Lundi, les enseignants et personnels d’éducation étaient en grève pour dénoncer le manque de moyens de leur employeur, l’agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens.

Cette agence assure l’éducation de la majorité des enfants, 225.000 répartis dans 245 écoles. Elle est financée principalement par les contributions volontaires des Etats membres de l’ONU. Faute de dons suffisants, l'Agence pour les réfugiés palestiniens avait envisagé de repousser la rentrée et de mettre une partie de son personnel au chômage technique, sans salaire, pendant un an. Une décision finalement gelée avec l'afflux de nouveaux dons.  
Ziad Medoukh, directeur du département français de l’université Al-Aqsa de Gaza, témoigne du quotidien des enfants palestiniens.


Les cours ont repris mardi mais les difficultés subsistent. Seuls 80 millions de dollars ont été récoltés, sur les 100 millions manquants.