Genève: pourquoi les constructeurs français relèvent la tête

10 mars 2017 Par

​Le Salon Automobile de Genève a ouvert ses portes au grand public jeudi 9 mars. L'occasion de se pencher sur la santé des constructeurs français.

Le Salon Automobile de Genève a ouvert ses portes au public jeudi 9 mars. A la différence du Mondial de l'Automobile de Paris, toutes les grandes marques ont répondu présent à l'événement. L'occasion de découvrir les dernières nouveautés des marques françaises, comme Renault ou encore Peugeot. Des constructeurs qui, trois ans plus tôt, se trouvaient dans une situation financière inquiétante, mais qui sortent aujourd'hui la tête de l'eau.

Récemment, Renault a connu une hausse de 13% de ses bénéfices, lors du troisième trismestre 2016. Quant à PSA,  il a affiché un bénéfice de près de deux milliards d'euros en 2016 contre un milliard d'euros en 2015. Bernard Jullien économiste et spécialiste de l’industrie automobile explique pour RCF comment les marques françaises ont réussi à aller de l'avant, après une si mauvaise passe.

Ces marques connaissent par ailleurs un véritable engouement. Malgré les normes européennes anti-pollution renforcées depuis l'affaire Volkswagen, les constructeurs de l'hexagone n'ont pas à s'inquiéter pour leur avenir, estime par ailleurs Bernard Jullien. Cet expert affirme notamment que ces marques ont pris le virage de l'électrique, et de la réduction de leur part de véhicules roulant au gazole, dans leur gamme. A l'image de Renault qui a annoncé qu’elle aurait désormais une offre diesel moindre.