GREVE DES PROFS A CLERMONT-FERRAND : « DE LA DISTANCE ET DES MOYENS »

150 personnes se sont rassemblées ce mardi devant le rectorat de l’académie de Clermont-Ferrand, pour demander davantage de moyens afin de mieux lutter contre l’épidémie de la Covid-19 dans les écoles.

Des professeurs assis en rang sur des chaises, reconvertis en élèves le temps d’une photo de classe symbolique. Une classe de 30 élèves reconstituée pour illustrer les difficultés de la distanciation. Voilà l’action portée par le personnel gréviste, ce mardi en fin de matinée devant le rectorat de Clermont-Ferrand. Plusieurs syndicats avaient appelé à la mobilisation afin de demander une évolution du protocole sanitaire dans les établissements.
Principale requête du corps enseignant : réduire le nombre d’élèves présents dans l’établissement, pour limiter les brassages et donc les risques de contamination à la Covid 19. Pressé par la base, le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer a lâché un peu de lest la semaine dernière pour les lycées. Amélie Prunet-Foch, professeur des écoles, dénonce un manque de moyens en posant aussi la question de la charge des programmes scolaires : ne faudrait-il pas les alléger ?
 

00:00

00:00


 
De son côté, Thomas Dussolier, assistant d’éducation au lycée La Fayette de Clermont-Ferrand, pointe un décalage entre les discours ministériels et la réalité vécue tous les jours sur place :
 

00:00

00:00


 
 A 10h30, le rectorat de Clermont-Ferrand communiquait des taux de grévistes peu élevés dans l’académie : 10,20% de grévistes dans les collèges, 1,46% dans les lycées professionnels, 4,78% pour les lycées généraux et 2,88% dans le 1er degré.