Grippe: les urgentistes tirent la sonnette d'alarme

12 janvier 2017 Par

Face à l'épidémie de grippe que Marisol Touraine a qualifiée de particulièrement grave, les services d'urgence sont débordés, et jettent l’opprobre sur leur ministre de tutelle.

L'épidémie de grippe est particulièrement violente, cet hiver. Depuis le début du mois de décembre, la France est particulièrement touchée par le virus, qui se propage rapidement. Le pic de contaminations devrait se déclarer la semaine prochaine, et déjà les services d'urgence sont débordés.

Ces derniers tirent aujourd'hui la sonnette d'alarme, et reprochent au ministère de la Santé de n'avoir pas anticipé l'épidémie. De son côté, Marisol Touraine a déclaré que le bilan des victimes de la grippe serait particulièrement lourd cette année. La ministre de la Santé a d'ailleurs demandé aux urgentistes de mettre de côté toutes les opérations qui ne seraient pas urgentes, au profit du traitement des malades de la grippe.

La situation est très préoccupante : les urgences sont aux limites de leurs capacités. Marisol Touraine a demandé aux directeurs d'établissements "de tout mettre en œuvre" pour "garantir la prise en charge de l'ensemble des patients qui nécessitent d'être hospitalisés". 

Depuis quelques jours, les services des urgences des hôpitaux "explosent" de nouveau. C'est ce dont témoigne Christophe prudhomme, porte prole de l'Amuf, porte parole de l'association des médecins urgentistes de France.