Guinée : Ebola a aggravé l'épidémie de paludisme

En Guinée-Conakry, l’épidémie d’Ebola aurait fait exploser le nombre de cas de paludisme. C’est qu’affirme une étude publiée dans la revue américaine The Lancet.

Occupés à soigner une épidémie, les professionnels de santé en auraient oublié l’autre. Résultat : les décès supplémentaires liés au paludisme, infection transmise par des moustiques, seraient désormais supérieurs aux décès liés à Ebola.
Pour Frédéric Le Marcis, spécialiste de l’Afrique et professeur en anthropologie sociale à l’ENS Lyon, il fallait s’attendre à ce dégât collatéral, et ce pour plusieurs raisons.