Impôts: les contribuables sont très attentifs à l'actualité fiscale

Présentée par UAB-3429

S'abonner à l'émission

Le Temps de le dire

jeudi 28 avril 2016 à 9h03

Durée émission : 55 min

Plus le niveau d'imposition est élevé, plus il y a de démocratie. Un syllogisme que beaucoup de contribuables oublient parfois, au moment de faire leur déclaration de revenus.

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Voila bien quinze jours que l’enveloppe que vous avez reçue de la part du ministère des Finances traîne sous la pile de courrier à traiter. Sans être atteint de phobie administrative, la déclaration fiscale apparaît encore comme une corvée que l’on a tendance à repousser. D’autant plus par ces temps de Luxleak, de Panama Papers et d’évasions fiscales en tous genres, une époque où faire son devoir de citoyen peut avoir un goût amer. Pourtant, rappelle Agnès Michel, l'impôt est au coeur de la démocratie et de son système. "Ce qui fait société, c'est le fait de participer, et donc de payer des impôts".

Il n'empêche que l'impôt a aujourd'hui mauvaise presse, explique le journaliste Vincent Grimault. "Surtout quand on sait que chaque année les impôts représentent la moitié de la richesse française. Une richesse prélevée, mais aussi redistribuée" précise ce spécialiste qui ajoute que l'"on oublie souvent que plus les impôts sont élevés, plus les Etats sont démocratiques". 

Chaque année, on estime entre 60 et 80 milliards d’euros le montant qui échapperait au fisc, en allant se réfugier dans des paradis, avec ou sans cocotier. De plus, la réforme de l’impôt devait être l’un des grands chantiers de ce quinquennat, on nous en annonce le début de la trace du commencement pour … 2018 avec la mise en place du prélèvement à la source ! Un embryon de réforme dont la discussion au Parlement vient d’être repoussé à l’automne prochain.

Mais, explique le sociologue Alexis Spire, cette actualité ne tombe pas dans l’oreille d’un sourd. "Les contribuables sont très attentifs à l’actualité de la question fiscale." Une question qui est de plus en plus au centre du débat public. "Cette politisation de l’impôt est directement liée à la façon dont les gens le conçoivent au quotidien" ajoute-t-il.

Tout un contexte qui pousse à s’interroger sur le sens de l’impôt, et celui de la nécessité d’une réforme en profondeur de la fiscalité française, repoussé continuellement par les gouvernements successifs. Agnès Michel, enseignante à la faculté de l’Institut catholique de Paris, rappelle cependant le fossé qu’il peut y avoir à ce sujet, entre les annonces politiques, et la véritable mise en œuvre d’une politique fiscale optimale. 

Invités

  • Agnès Michel, engagée chez les Verts, intervenante chez Terra Nova, enseignante à la faculté de l’Institut catholique de Paris. Auteur de « Petit manuel à l’usage de ceux qui paient des impôts et voudraient bien savoir pourquoi », aux Editions rue de l’échiquier

  • Alexis Spire, , sociologue, directeur de recherche au CNRS, auteur de « l’impunité fiscale, quand l’Etat brade sa souveraineté »aux Editions La Découverte

  • Vincent Grimaud, journaliste à Alternatives Economiques

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 09h03

La grande émission interactive pour aborder tous les sujets de société, qui font l'actualité. Antoine Bellier reçoit ses invités pour réfléchir, approfondir, apprendre et donner du sens à tous les sujets du moment. Posez vos questions ou témoignez en direct pendant l’émission 04 72 38 20 23 ou par mail à l'adresse letempsdeledire[arobase]rcf.fr.

Le présentateur

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.