Incendies à Tchernobyl : quels risques en France ?

14 avril 2020 Par

© Image d'illustration

Depuis le 4 avril, plusieurs incendies sont actifs. Certains pourraient être à quelques centaines de mètres des installations nucléaires. Le laboratoire de la CRIIRAD en Drôme est vigilant.

 Une actualité complètement éclipsée par la pandémie de Coronavirus et qui est pourtant une réelle menace : les incendies à Tchernobyl.

Le 4 avril dernier, un premier incendie se déclarait. Aujourd’hui, plusieurs foyers ne sont toujours pas maitrisés, certains pourraient être à quelques centaines de mètres seulement des installations nucléaires.

Le sol, là bas est encore très lourdement contaminé. Résultat : selon le directeur du laboratoire de la CRIIRAD (la commission de recherche et d’information indépendantes sur la radioactivité, créée en Drôme), à "Kief la quantité de césium radioactif dans l’air aurait été multipliée par, au moins, 100 depuis le début de ces incendies".

Y-a-t-il un risque i en France ?

La réponse de Bruno Chareyron est rassurante :  "une partie des panaches pourrait atteindre la France mais à des niveaux en éléments radioactifs extrêmement faibles. Et on a pu le vérifier sur le filtre à poussières de notre balise de Montélimar, le césium 137 n'a pas été détecté." 

00:00

00:00

Hier les informations données par les autorités ukrainiennes semblaient selon Bruno Chareyron, plus rassurantes quant à la maitrise de ces incendies.  
 

Retrouvez l'interview complète de Bruno Chareyron ici : 

00:00

00:00