Indonésie : le dernier recours de Serge Atlaoui rejeté par la justice

La Cour administrative de Jakarta a brisé les espoirs de Serge Atlaoui et de sa famille. Le Français contestait en justice le refus du président indonésien de le gracier.

Le président de la juridiction a finalement indiqué tôt lundi matin que la cour rejetait le recours du demandeur. C’est la deuxième fois que Serge Atlaoui dépose un recours : le tribunal administratif de Jakarta avait déjà refusé de reprendre le dossier et de réexaminer cette affaire.
Cette fois le Français a épuisé tous les outils juridiques à sa disposition. Il est à craindre désormais qu’il ne soit exécuté comme cela devait être le cas initialement le 29 avril.

Les autorités françaises, à commencer par François Hollande ont maintes fois demandé à l’Indonésie de ne pas exécuter le Français. Elles n’ont pas été entendues pour l’instant. Les avocats du Français ont déjà prévenu qu'ils envisagent d'autres voies de recours, même si le parquet affirme que Serge Atlaoui n’en a plus. Un constat partagé par Jean-Etienne de Linarès, délégué général de l’ACAT, action des chrétiens pour l’abolition de la torture.


Pour le moment, la date de l’exécution n'est pas encore connue. Le procureur avait affirmé la semaine dernière qu'il n'y aurait probablement pas d’exécution pendant la période du ramadan, qui a commencé jeudi dernier et va s'étendre jusqu'à la mi-juillet.