Iran: six candidatures retenues pour l'élection présidentielle

21 avril 2017 Par Jean-Baptiste Le Roux

​En Iran c’est aussi le temps de l'élection présidentielle. Six candidatures ont été retenues par le Conseil des Gardiens de la Révolution.

Six candidatures ont été validées par le Conseil des Gardiens de la Révolution pour l’élection qui se tiendra le 19 mai en Iran. Le Conseil des Gardiens de la Révolution a notamment approuvé celles du président sortant, Hassan Rohani. La campagne démarre aujourd’hui et elle s’annonce plus délicate qu’en 2013 pour Rohani qui briguera un second mandat le 19 mai prochain.

Reconnu pour sa capacité à s’entendre avec l’Occident, Hassan Rohani avait triomphé en 2013 avec une large majorité dès le premier tour. Cette fois, le contexte est différent. La situation économique de l’Iran est toujours problématique. Le chef de l’Etat devrait voir sa gestion critiquée par ses adversaires. Près de deux millions d’Iraniens sont au chômage pour 80 millions d’habitants.

L’arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche change également la donne sur le plan international. Hassan Rohani aura comme principal adversaire le conservateur Ebrahim Raisi, figure montante au sein du pouvoir. Ce proche du guide suprême est le procureur spécial du clergé, chargé de juger les délits religieux.

Quatre autres candidats sont également en lice après le feu vert des Gardiens de la Révolution, qui a notamment écarté la candidature de l’ancien président ultra-conservateur, très controversé, Mahmoud Ahmadinejad. Quelque 1 636 candidats, dont 137 femmes, s’étaient inscrits pour cette élection. Comme lors des précédentes présidentielles, aucune femme n’a été retenue.