Italie: un séisme secoue l’île d’Ischia

23 août 2017 Par

Quelques jours avant le premier anniversaire du séisme ayant causé la mort de près de 300 personnes l’an dernier, l’Italie est de nouveau endeuillée par un tremblement de terre.

Jeudi 24 août prochain, cela fera un an que la terre a tremblé dans le centre de l’Italie, à Amatrice. Un séisme qui avait causé l’année dernière la mort de près de 300 personnes. La nature n’a pas attendu la date exacte de ce funeste anniversaire pour se rappeler au souvenir des Italiens. Un séisme de magnitude 4.0 a frappé la petite île d’Ischia, au large de Naples, la nuit dernière.
 

Deux morts et une quarantaine de blessés

Une magnitude relativement faible, mais qui a pour autant causé d’importants dégâts matériels. Six bâtiments se sont effondrés dans la commune de Casamicciola, au nord de l’île. Plus grave encore, le bilan humain. Les services de secours déplorent à l’heure actuelle deux morts ainsi qu’une quarantaine de blessés.

La nuit dernière, un bébé de sept mois a été extrait des décombres, vivant. Mardi 22 août, dans la matinée, les pompiers ont également délivré deux autres enfants, âgés de quatre et sept ans. Une structure d’accueil provisoire a été mise en place pour accueillir les différents rescapés. Par ailleurs, ce sont pas moins de 2 700 personnes qui ont été évacuées.
 

Des précédents sur l'île d'Ischia

D’après Radio Vatican, l’évêque d’Ischia, Mgr Pietro Lagnese, a passé beaucoup de temps avec les victimes. Il a par ailleurs confirmé que l’une des femmes décédées était membre du conseil pastoral diocésain. Cette femme serait morte dans l’effondrement d’une partie de l’église du Purgatoire, alors qu’elle se trouvait sur le parking de la paroisse.

Ce n’est pas la première fois que l’île d’Ischia est frappée par un tremblement de terre.  Le plus grave remonte au mois de juillet 1883. Il causa la mort de plus de deux mille morts. Dans ce cas, c’est la mauvaise qualité des constructions qui est en cause.
 

Sur le même thème :