Jean-Christophe Cambadélis appelle à "l'alliance populaire"

29 mai 2015 Par

Il lui manquait la légitimité populaire, Jean-Christophe Cambadélis l’a obtenue jeudi soir des militants. Un vote qui le confirme donc comme premier secrétaire du PS.

​Jean-Christophe Cambadélis est reconduit à la tête du parti socialiste. Elu par les militants, avec plus de 70% des voix, c’est lui qui dirigera le parti jusqu’aux présidentielles de 2017.  Son but : dépasser les frontières du PS pour rassembler la gauche dans ce qu’il appelle une « alliance populaire ».
Pour Gaël Brustier, chercheur à l’Université libre de Bruxelles, il y a bien plus urgent. Avant de rassembler il faudrait redéfinir l’identité du parti à la rose.

00:00

00:00

Ce poste, il l'occupe depuis avril 2014 et l'exfiltration d'Harlem Désir au gouvernement. Certes, ses détracteurs estimeront que les 60% de voix qui se sont portées sur sa motion la semaine dernière, l’ont été lors d’un scrutin où la moitié seulement des militants ont voté. Quoi qu’il en soit, c'est donc en vrai patron du PS qu'il se présentera à Poitiers le 5 juin prochain pour le Congrès. Christian Vadon revient sur son parcours

00:00

00:00