Journée mondiale des pauvres: à la Flèche, les plus fragiles deviennent la pierre d'angle

S'abonner à l'émission

Chrétiens à la Une

vendredi 17 novembre 2017 à 13h30

Durée émission : 25 min

Journée mondiale des pauvres: à la Flèche, les plus fragiles deviennent la pierre d'angle

​C’est l’un des fruits de l’Année de la Miséricorde La première Journée mondiale des pauvres aura lieu dimanche 19 novembre prochain.

Souvenez-vous, il y a un an, le pape François invitait à Rome les personnes en situation de précarité. On a encore en mémoire ces images bouleversantes du pape François entouré de sans-abris, priant pour lui, avec lui. Et c’est dans le cadre de cette rencontre qu’Etienne Villemain, le fondateur de l’association française Lazare, avait murmuré à l’oreille du pape l’idée d’une "Journée mondiale des pauvres". Cette idée a été immédiatement reprise par le Saint Père qui a donc décidé que le 33ème dimanche du temps ordinaire serait consacré à une telle journée.
 

Vivre une foi authentique, dans la pauvreté

Coup de projecteur sur ces personnes fragiles, pauvres, cabossées par la vie qui malgré les difficultés du quotidien vivent une foi authentique. Comme dans beaucoup d'endroits en France, c'est notamment le cas à la Flèche, petite commune de la Sarthe près du Mans où la fraternité de La Pierre d’Angle se retrouve tous les 15 jours pour partager la lecture de l’Evangile.

Gaëlle fait partie de ces fidèles qui se retrouvent régulièrement pour lire et commenter la parole de Dieu. En situation de précarité, elle explique à Pauline de Torsiac comment elle a accueilli l'arrivée de cette Journée mondiale des pauvres. Au sein de La Pierre d'Angle, elle est accompagnée par Claude Cosnard. Ce diacre permanent est à l'origine de ce mouvement. La Pierre d'Angle représente aujourd'hui 18 groupes dans toute la France, ainsi qu'un comité de pilotage.
 

Mettre les pauvres au coeur de l'Eglise

La charte de ce mouvement est organisé autour de deux principaux piliers : la parole de Dieu, et la spiritualité du père Joseph Wresinski, le fondateur d'ATD-Quart Monde. Dans ce mouvement, il y a bien sûr des règles à respecter : chacun a le droit de parler, on ne se coupe pas la parole et on ne se juge pas.

La Pierre d'Angle met en pratique les mots mêmes du pape François: "le refus de voir les pauvres uniquement comme destinataires d’une bonne action de volontariat à faire une fois la semaine". Avec une telle journée, ce sont finalement les pauvres qui deviennent la pierre d'angle de l'Eglise.
 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les vendredis à 13h30

Chaque semaine Pauline de Torsiac reçoit un acteur du monde chrétien. Homme ou femme, laïc ou clerc, prêtre, pasteur ou évêque, responsable de mouvement ou d’une congrégation, chanteur, acteur... c’est son actualité qui est mise en lumière et détaillée à cette occasion. L'invité de Pauline de Torsiac est également amené à réagir sur une sélection de sujets qui font l’actualité de la sphère chrétienne cette semaine-là.