Jubilé de la Miséricorde: "une joie pour toute l'Eglise" confie le cardinal Ouellet

8 décembre 2015 Par

Le Jubilé de la Miséricorde a débuté ce mardi, avec l’ouverture à Rome de la Porte Sainte par le pape François. Pour la communauté Sant’Egidio, il s’agit d’une année particulière.

"Pour nous tous, cette année est une grâce" confirme un membre de la communauté Sant’Egidio de Rome, interrogé par Etienne Pépin pour RCF. Pour cette communauté, qui œuvre dans le monde entier pour la résolution des conflits et l’aide aux plus précaires, le Jubilé de la Miséricorde représente un temps particulier, véritable lien vers les pauvres.

"Dès le début, la communauté a vécu ce charisme du pauvre et de la prière, de l’autel et de la table où accueillir ce pauvre" confie Franco, un membre de Sant’Egidio, qui ajoute qu’évangile et détresse "vont toujours ensemble". Dans la liturgie de Sant’Egidio, à la messe, il y a toujours une place pour le pauvre, précise Franco. Et ce pauvre "c’est avant tout Jésus, qui se fait pauvre".

Pour le cardinal Marc Ouellet, interrogé à Rome après la célébration d’ouverture de l’année de la Miséricorde, "c’est un moment magnifique, plein d’espérance et de joie parce qu’ouvrir la porte de la miséricorde c’est ouvrir son cœur à une sainteté plus grande". "Une joie pour toute l'Eglise", conclut ce membre de la Curie romaine.