L’aide internationale commence à arriver au Vanuatu

Le cyclone, qui a frappé l’un des archipels les plus pauvres du monde, samedi, pourrait être l’une des pires catastrophes du Pacifique sud.

Pour l’instant, le bilan officiel fait état de 6 morts et plus de 30 blessés, tous à Port Vila, la capitale dont 90% des habitations ont été endommagées. 
Certaines associations humanitaires qui acheminent de l’aide aux habitants, depuis dimanche, parlent de « situation d’apocalypse ». 
Les équipes de Médecins du monde viennent d’arriver sur l’archipel.  

Quentin PEISSER, responsable de desk à la cellule d’urgence pour cette ONG, nous explique l’ampleur des besoins humanitaires. 

Des avions militaires australien, néo-zélandais et français sont également arrivés, chargés de vivres, de médicaments ou de générateurs. 

De son côté, le Fonds monétaire international (FMI) s'est dit prêt à aider d'urgence l'archipel et à "reconstruire l'économie dans les mois qui viennent".