L'écart se creuse entre les pensions de retraite et le dernier salaire perçu

Les retraites baissent et ce n'est ps qu'une impression. L’écart entre ce que les retraités gagnent et ce qu'ils touchaient quand ils étaient actifs est de plus en plus important.

C’est en tout cas ce que souligne une étude publiée par la Direction de la recherche du ministère des Affaires sociales. En réalité, c’est à cause de ce que les économistes appellent le taux de remplacement. C'est le pourcentage du dernier salaire reçu permettant de calculer le montant de la pension. Plus il est grand, plus la perte de revenu est importante.
Pour Jacques Bichot, économiste spécialiste des retraites et de la politique familiale, cet effritement du taux de remplacement a une explication : les réformes successives.


Le taux de remplacement médian pour les régimes de base et complémentaires s’élève à 74 % chez les hommes, et 72,5 % chez les femmes. C’est moins que ce que touchent les retraités nés dix ans plus tôt qui perçoivent 80 % de leur dernier salaire.