L’Europe, ça nous concerne !

© RCF

Forte de son réseau de 64 radios en France et en Belgique, RCF s’appuie sur cet ancrage territorial pour offrir aux citoyens la possibilité de débattre sur les grands enjeux de l’Europe, au plus proche des territoires et des réalités concrètes de la vie des citoyens.

L’Europe, ça nous concerne ! C’est le leitmotiv des débats publics organisés par RCF dans la perspective des élections européennes du mois de mai. L’objectif de ces débats est de donner envie aux auditeurs de s’intéresser aux grands enjeux européens.
Il s’agit aussi de donner des clés pour se préparer au scrutin du 26 mai. Cette série de débats s’inscrit dans la réponse d’un appel à projet lancé par la représentation en France de la Commission européenne.

 

L’Europe et les peuples: la rupture ?

EMISSION SPECIALE

A quelques semaines des élections européennes, alors que les Britanniques s'apprêtent à quitter l'Union, RCF vous propose une émission spéciale consacrée à l'Europe et ses peuples.

Dans cette émission, Etienne Pépin, Sabine Adrien des Altercathos, et leurs invités tentent de mieux comprendre les fondements, les enjeux contemporains et la place des peuples dans cette Europe difficile à percevoir malgré 60 ans de politique publique. 

Au programme de cette émission, organisée en direct depuis le café culturel Le Simone, à Lyon:

Où en est-on de la construction européenne ? Jusqu’où faut-il ou peut-on aller ?

a-t-il un peuple européen ? N’y a-t-il pas un déficit d’appartenance à l’Europe ? Comment nourrir l'identité européenne ?
 

 

 

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Françoise Grossetête en dialogue avec 8 jeunes sur l'Europe de demain

Françoise Grossetête en dialogue avec 8 jeunes sur l'Europe de demain

Les 18-30 ans : quelle Europe veulent-ils construire ? Un dialogue avec Françoise Grossetête

C'est le thème de cette deuxième émission sur l'Europe sur notre antenne.
Après Jean-François Barnier, président des maires de la Loire avec qui nous avons évoqué les communes et l'Europe, on s'intéresse aujourd'hui à l'Europe et les jeunes.
Quelles sont leurs préoccupations et leurs questions ? Quelles propositions peuvent-ils faire pour une Europe où chacun ait sa place ?

Ce sont quelques uns des thèmes qu'ils vont aborder avec la députée européenne : Françoise Grossetête qui a accepté de dialoguer avec eux.
 Huit jeunes qui travaillent et étudient dans la Loire, ont réfléchi  ensemble pour déterminer 3 problématiques qui les touchent particulièrement : Citoyenneté et appartenance, défense et sécurité, et enfin développement durable.

 

Reportage photographique: Georges Mosnier pour RCF ST-Etienne

 

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Sébastien Maillard : "aucun pays ne veut plus quitter l’Union européenne"

Sébastien Maillard : "aucun pays ne veut plus quitter  l’Union européenne"

A l'occasion d'une journée spéciale Europe sur notre antenne, Sébastien Maillard, directeur de l’Institut Jacques Delors et ancien journaliste, est le Grand Invité de la Matinale.

Dans la nuit de mardi à mercredi les députés britanniques ont encore une fois boudé l’accord de Brexit négocié par la première ministre Theresa May. Pour Sébastien Maillard, directeur de l’Institut "Notre Europe" Jacques Delors, un Brexit dur serait "la pire des solutions et un divorce douloureux".

"On a cru que le Brexit aurait un effet domino et donnerait des envies de sortie à d’autres pays, mais aujourd’hui aucun pays ne veut plus quitter l’Union européenne" rassure Sébastien Maillard. Les avantages de l’Europe ne sont peut être pas évidents pour le grand public, mais "le Brexit est une démonstration par l’absurde de ce que ça coûte d’en sortir".

La semaine dernière, le président Emmanuel Macron écrivait une lettre aux citoyens d’Europe, dans laquelle il partageait un certain nombre de convictions et faisait également des propositions. Sébastien Maillard trouve "audacieuse" la tentative du président de s’adresser ainsi à toute l’Europe. Et si pour réussir "il faut être plusieurs", l’ancien journaliste constate que des doutes persistent du côté allemand.

Un projet européen perfectible

"Le projet européen est perfectible, et les menaces extérieures peuvent aider à une vraie prise de conscience collective entre européens". Sébastien Maillard fait notamment référence à l’influence de la Chine qui cherche à faire des investissements stratégiques en Europe, ou encore la Russie ou Donald Trump qui déstabilisent l’union entre les pays européens.

"Vivre dans l’Union Européenne ne consiste pas à uniformiser nos identités, c’est au contraire un cadre pour les développer davantage. Le sentiment national est conciliable avec le sentiment européen" déclare le président de l’Institut Jacques Delors. "L’Europe est le meilleur échelon pour traiter de la question de l’environnement" affirme-t-il, "faire appliquer des décisions au niveau européen aura plus d’effets que chacun dans notre coin".

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.