L'UE veut renforcer le renvoi des migrants économiques

Les ministres de l’Intérieur de l’UE ont fait aujourd’hui le distingo entre réfugiés politiques qu’il faut accueillir et migrants économiques qui ont vocation à repartir chez eux.

Ils ont ainsi renforcé le plan d’action de la Commission européenne visant à faciliter la politique de retours des migrants en situation illégale. Aujourd’hui, seuls 40% des ordres de quitter le territoire intimés à des clandestins en Europe sont effectivement suivis d’effet. Les précisions de Léna Bouillard. 


Les ministres ont rappelé que les chefs d’Etat et de gouvernement des 28 échangeront lors d’un sommet à Malte en novembre sur la manière d’améliorer la coopération sur ce sujet avec les pays africains d’où les migrants économiques sont en grande partie originaires. Ajoutons que demain, des Erythréens arrivés en Italie vont être les premiers parmi 160.000 réfugiés ciblés, à être transférer vers un autre pays de l’UE, en l’occurrence la Suède.