La biodiversité au One planet Summit

Présentée par

S'abonner à l'émission

Maison commune

mercredi 20 janvier à 12h24

Durée émission : 3 min

Maison commune

Le One Planete Summit a permis de constater que la préservation - ou le sauvetage - de la biodiversité était un enjeu à l’égal du dérèglement climatique.

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Pourquoi la biodiversité est-elle importante ? 
La biodiversité est importante pour la survie de toutes les espèces. Chaque espèce a développé son propre habitat et ses conditions de survie et de développement mais les espèces dépendent les unes des autres. L’ensemble forme un écosystème. Si l’une espèce disparait, cela peut entrainer la disparition d’une autre. Certaines espèces s’adaptent au changement de milieu, mais ce n’est pas le cas de toutes les espèces  si leur habitat et la chaine alimentaire sont perturbés. 

Une image pour mieux comprendre ?
On peut prendre l’image d’une voiture thermique. Les phares ou les clignotants ne fonctionnent plus, et leur référence n’existe plus, on peut encore utiliser la voiture dans la journée, mais c’est pas très sérieux pour la sécurité.  La batterie ne fonctionne plus, on peut encore démarrer la voiture en la poussant mais si on n’a pas de pente ou que l’on ne peut plus remplacer la batterie, eh bien même si le moteur est en état de marche, la voiture n’avance plus. Ainsi les pièces sont plus ou moins auto dépendantes les unes des autres. C’est la même chose dans la nature. La biodiversité est essentielle. 

En quoi le One Planet Summit porte t il l’espoir d’une défense de la biodiversité ? 
Ce sommet a notamment relancer la grande muraille verte d’Afrique qui n’a, depuis 15 ans, réussi qu’à planter 4 ha sur l’objectif de 100 millions d’hectare d’ici 2030. 
Cette initiative panafricaine qui réunit 11 pays va bénéficier de 10 milliards d’Euros sur 5 ans , ce qui créera aussi par ailleurs 10 millions d’emplois. 
A une autre échelle, la France relance les programmes de plantation des haies. Dans les années 1960, 70 jusqu’à aujourd’hui malheureusement, des haies sont arrachées par les agriculteurs pour agrandir la surface cultivable et faciliter le mouvement des engins agricoles des grandes exploitations et c’est ainsi que 750 000 km de barrières naturelles, soit 70 % des haies ont disparu et avec elles des populations d’oiseaux, hérissons et papillons… D’ici 2022,  et c’est l’annonce, 7000 km vont être replantées, ce n’est pas assez mais c’est toujours cela, les haies sont de retour on l'espère. 

Comment se documenter en Anjou ou en savoir plus ?
Pour connaitre et découvrir les trésors de la biodiversité, la LPO  (ligue pour la protection des oiseaux) de Maine et Loire propose cette années 130 sorties dans la nature. Par temps de confinement, ce sont de belles occasions à saisir. 

Les dernières émissions