La crise des ordures ménagères dégénère à Beyrouth

Au Liban, plusieurs milliers de manifestants se sont réunis dimanche à Beyrouth. Ils réclament des mesures pour mettre fin à la crise du ramassage des ordures ménagères.

Des accrochages ont éclaté entre policiers et manifestants. Les heurts ont fait au moins 16 blessés. Cette crise des déchets accentue la pression sur le gouvernement libanais qui n’a déjà plus de chef d’Etat depuis plus d’un an.
En plus des déchets, les Libanais sont souvent victimes de coupures de courant et d’eau. Le gouvernement libanais est au bord de l’effondrement et le Premier ministre, Tammam Salam a menacé de démissionner.
Pour Antoine Basbous, Directeur de l’Observatoire des pays arabes, la crise des déchets reflète la déliquescence d’un gouvernement et d’un Etat en décomposition.

00:00

00:00


Le Premier ministre a également rappelé que l’Etat, très endetté, ne serait peut-être pas en mesure de pays ses fonctionnaires le mois prochain. Le Pays pourrait même être classé parmi les "Etats défaillants". La dette publique du Liban atteint 143% de son PIB.