La culture, facteur de cohésion sociale

A l'approche des élections présidentielles et législatives, RCF propose l'opération "Territoires de Fraternité". Quatre journées dans quatre villes de France pour observer ce qui se vit dans les territoires et apporter une réponse aux grands bouleversements que traverse notre société.

« Dans tous les débats qui rythment la préparation de l’élection présidentielle et des législatives, il n’est pas sûr que la culture tienne une place de choix. Et pourtant! Dans notre société l’accès de tous à la culture sous ses différentes formes (théâtre, spectacles, cinéma, lecture, expositions…) demeure un enjeu majeur pour le vivre-ensemble et l’ouverture au monde.

À Brest, vous serez accueillis dans la nouvelle médiathèque des Capucins, insérée dans un quartier en construction, on y accède par le premier téléphérique urbain. C’est un modèle de bibliothèque du futur où commence à régner une ambiance vivante et joyeuse et où toutes sortes de populations se retrouvent autour des livres, BD, liseuses, DVD, ordinateurs…
Brest est la première ville de France pour le prêt de livres en bibliothèque.

Dans le Finistère, département du bout du monde, la culture constitue un ressort essentiel. Et ses acteurs cherchent à la mettre à la portée de tous de mille manières, souvent originales et novatrices, que vous découvrirez au fil de cette journée.

RCF Finistère fête ses 25 ans en 2017. Depuis son origine l’équipe de la radio, salariés et bénévoles, cherche à mettre en valeur toutes ces initiatives culturelles tellement diverses et pourtant tellement constitutives de l’âme Finistérienne.»

 

 
 

Vendredi 3 février programmation spéciale depuis Brest

7H50 - Le Grand Invité
Michel-Edouard Leclerc, finistérien, PDG de l'enseigne de grande distribution E. Leclerc, fondée par son père et président du Fonds Hélène et Edouard Leclerc pour la culture qui, à Landerneau, propose des expositions de grande qualité, accessibles à un large public.

8H40-10H00 - Quand la culture se fait toute proche
Emission spéciale présentée par Marion Watras (RCF Finistère) et Anne Kerléo (RCF)
A travers des reportages et la présence d’invités en plateau, cette émission veut montrer la vitalité de la vie culturelle en Finistère et la manière dont cela crée du lien, de la cohésion sociale. On y découvre par exemple comment à Querrien, commune de 1700 habitants, un festival porté par le collectif Tomahawk fédère toute la population. Un autre reportage montre comment à Brest l’association “Danse à tous les étages” fait de la danse un outil de réinsertion sociale. Au programme encore des fest-noz qui créent du lien autour de la culture bretonne, une action culturelle à la Maison d’Arrêt et la vie culturelle sur les petites îles, avec l'association INIZI. Invités : Michèle Bosseur et Claude Morizur, co-directeurs du Fourneau, l'un des 14 centres nationaux des arts de la rue, Stéphane Bourhis et Didier Reynette, animateurs du secteur jeunesse du centre social de Kérangoff, à Brest et membres actifs du Festival des identités remarquables qui a pour ambition de faire changer le regard sur le handicap et Pierre Saglio,  invité fil rouge de la journée, ancien président national d'ATD-Quart-Monde.

12H30 - Les Bonnes Ondes
L’un des sujets de l’émission est réalisé en duplex de Brest. Christophe Pluchon invite les auditeurs à découvrir la nouvelle médiathèque des Capucins à Brest. On prend le téléphérique et on débarque dans ce lieu qui cherche à attirer à la lecture de nouveaux publics.

13H30 - Chrétiens à la Une
Comment les chrétiens s’impliquent-ils dans la vie culturelle en Finistère? Comment leur action crée-t-elle du lien social?

17H-18H00 - La culture, facteur de développement du territoire
Une émission en direct de la Médiathèque des Capucins présentée par Ronan Le Coz (RCF Finistère) et Christian Vadon (RCF)
Des responsables de la vie culturelle et politique témoignent de l’importance de la culture pour la vitalité d’un territoire et la cohésion entre les habitants de cet espace. Avec Jean-Jacques Toux, responsable de la programmation du festival Les Vieilles Charrues à Carhaix, Matthieu Banvillet, directeur du Quartz, scène nationale à Brest, Vincent Cabioch, co-responsable du Master 2 Management du spectacle vivant, membre du collectif Brest pour la culture, musicien et Pierre Saglio. 
 

EN PUBLIC
21H-22H - La culture pour construire l'avenir

Soirée en direct de la Médiathèque des Capucins
Présentée par Christophe Henning (Pèlerin) et Yvon Gargam (RCF Finistère)
Des acteurs de la vie culturelle et politique disent comment, dans le cadre des échéances électorales à venir, ils voient la place de la culture dans un projet de société, comment ils imaginent eux-mêmes en être concrètement les acteurs. Une séquence de l’émission se penche sur la place des chrétiens dans la prise en compte de la culture comme "outil" politique. Avec Magali Haettiger, directrice du réseau des médiathèques Brest, Lionel Jaffrès, metteur en scène, Yannick Robin, maire de Plouguerneau et Pierre Saglio. 

 


Territoires de Fraternité

Culture, ruralité, pauvreté, transition écologique: quatre thèmes, quatre journées spéciales, dans quatre villes de France. RCF est riche de ses 63 radios associatives, actrices et témoins de la solidarité sur nos territoires. Avec le projet "Territoires de Fraternité", elle met en lumière les réalités de la vie quotidienne des Français et les difficultés qu'ils éprouvent. Les journées "Territoires de Fraternité" mettent en lumière les initiatives positives et les réponses qui ont été apportées et qui vont dans le sens de la fraternité. Une opération pour redonner une signification concrète aux enjeux politiques et montrer qu'il existe des solutions.

 

"A l’occasion de la campagne pour la présidentielle et les législatives 2017, RCF propose à ses auditeurs des clés de réflexion pour poser un choix éclairé au moment de mettre leur bulletin dans l’urne. Comme tous les médias et comme lors de chaque échéance politique importante, RCF rend compte des débats entre les forces en présence et donne la parole aux candidats. RCF souhaite aussi aider ses auditeurs à réfléchir en amont des débats strictement électoraux, à penser les questions importantes qui se posent à la société.
Nous voulons mettre en valeur les chemins nouveaux qui se cherchent, les engagements qui existent, les solutions qui fonctionnent. Il ne s’agit pas de nier la réalité, de ne pas voir les problèmes, mais bien de les poser et de donner à entendre des solutions, des tentatives, des réussites.
Et c’est sur nos territoires, au plus près de la vie des citoyens, que nous allons rencontrer les porteurs de solutions, les inventeurs d’une société plus humaine, plus fraternelle, qui devient capable de répondre aux défi s d’aujourd’hui et de demain."
Anne KERLEO, rédactrice en chef Opérations spéciales, responsable du projet "Territoires de Fraternité"

 

Territoires de Fraternité | LE PROGRAMME

Quatre jours de programmation spéciale en direct d'une ville de France. RCF installe ses studios dans un lieu emblématique de la ville.

• La culture, facteur de cohésion sociale
Vendredi 3 février à BREST, avec RCF Finistère

• Quel avenir pour les territoires ruraux?
Vendredi 24 février, à TROYES, avec RCF Aube-Haute-Marne

• Pauvreté et fraternité
Vendredi 17 mars, à MARSEILLE, avec Dialogue RCF

• Repenser la ville à l'heure de la transition écologique
Vendredi 7 avril, à SAINT-ETIENNE, avec RCF Saint-Etienne,

 

Ces journées s’achèvent par une soirée en direct et en public, en partenariat avec le magazine Pèlerin.

 


Télécharger le dossier de presse

 

A Brest, la nouvelle médiathèque au coeur de la réhabilitation d'un quartier

A Brest, la nouvelle médiathèque au coeur de la réhabilitation d'un quartier

A l'occasion de sa première journée "Territoires de Fraternité", RCF vous y donne rendez-vous vendredi, pour une émission axée bien évidemment sur la culture.

La nouvelle mediathèque brestoise a ouvert ses portes le 7 janvier dernier, sous les anciens ateliers des Capucins. Dans ce quartier qui faisait autrefois partie des arsenaux de la Marine nationale, la médiathèque est pour l'instant un peu seule. Mais c'est le point central de la réhabilitation d'un quartier brestois, rendu à la vie civile.

Situé sur la rive droite de la rivière qui coupe Brest en deux, la Penfeld, ce quartier est accessible en traversant le pont de l'Harteloire. Mais désormais, on peut y aller d'une manière plutôt insolite, en téléphérique. Brest est en effet la première ville de France à s'être doté d'un téléphérique urbain, qui traverse la Penfeld. Et même s'il ne fonctionne pour l'instant que très rarement, il conduit ses passagers juste aux pieds de la nouvelle médiathèque.

Marion Watras, de RCF Brest, s'y est rendue en décembre dernier. Visite guidée de cet espace rénové, moderne et à la fois chargé d'histoire, et qui souhaite proposer aux Brestois de nombreuses activités autour de la culture. La médiathèque François Mitterand est implantée dans un espace industriel de plus de 10 000 m2 cédé par la Marine nationale. On y construisait par le passé les systèmes de propulsion des bateaux militaires, entre autres. Et on veut aujourd'hui en faire un pôle culturel. 

00:00

00:00

Ces ateliers des Capucins ressemblent de près ou de loins à un immense hall de gare. Pas moins de 200 baies vitrées, trois nefs monumentales. Un lieu magique, magnifique, somptueux, comme en témoignent les visiteurs de cette médiathèque. Ces derniers ont soif de culture. Ils ont témoigné au micro de Christophe Pluchon, de RCF Finistère.

00:00

00:00

 

Vendredi 3 février, à 17h et à 21h, RCF vous invite à venir vivre deux émissions exceptionnelles, en direct de la Médiathèque François Mitterand, à Brest, dans le cadre de sa première journée spéciale "Territoires de Fraternité" consacrée à la culture.

 

La danse comme moyen de réinsertion sociale

La danse comme moyen de réinsertion sociale

A Brest, sévit l’association Danse à tous les étages. Une belle illustration de réinsertion sociale par la culture.

Focus sur l’association "Danse à tous les étages", dans le cadre de la première journée spéciale "Territoires de Fraternité", que RCF organise depuis Brest, sur la thématique "La culture, facteur de cohésion sociale". Dans cette ville de la pointe du Finistère, cette association organise tous les ans des spectacles de danse, en mettant en scène des personnes en réinsertion.

Qu’il s’agisse de jeunes désorientés, de femmes seules ou en difficulté, tous peuvent trouver une place au sein de cette association. Une belle illustration de réinsertion sociale par la culture. "Je suis à la maison avec les enfants, et je ne bouge pas. Cela fait du bien de sortir et de rejoindre un groupe. Au début je ne connaissais aucune fille ici, et on a sympathisé" explique l’une des participantes.

Elle ajoute que "c’est un grand pas pour nous de danser devant tout le monde. Je ne suis pas une danseuse, je ne fais jamais de sport". Une autre ajoute avoir reprise ses études après être rentré au sein de l’association, et elle cherche actuellement un travail. 

00:00

00:00

A Querrien, la culture ce n'est pas rien

A Querrien, la culture ce n'est pas rien

Dans cette commune du Finistère, un collectif baptisé Tomahawk fait de la résistance culturelle.

Faire perdurer la culture locale, même dans les plus petites communes. Certains ont fait ce pari à l'image du collectif Tomahawk, originaire de Querrien, dans le Finistère, non loin de Brest.

Dans cette commune de 1 700 habitant, le collectif Tomahawk organise chaque année un festival qui fédère toute la population locale. L'objectif revendiqué, mener une guérilla culturelle contre ce que Tomahawk appelle le "Musis Business de masseé

Les missions quotidiennes de cette guérilla culturelle : la mutualisation de réseaux et de compétences, l'organisation de concerts, la mise en place d'un secrétariat d'artistes du coin. Créer, c'est aussi résister !

Plus d'informations sur http://www.tomahawk-music.eu/

Jeunes et vocations : une pastorale active dans le diocèse de Quimper et Léon

Jeunes et vocations : une pastorale active dans le diocèse de Quimper et Léon

Dans le cadre de sa journée spéciale à Brest, RCF a voulu mettre en avant la vitalité du diocèse de Quimper et Léon, notamment sur la question des jeunes et des vocations.

Dans le cadre de ses journées spéciales "Territoires de Fraternité", RCF s'est rendu à Brest pour une journée consacré à la culture, comme vecteur de fraternité. L'occasion de se pencher sur le diocèse de Quimper et Léon, et sur sa pastorale des jeunes et des vocations. 

Une pastorale des jeunes pour le moins dynamique, et donc s'occupe activement le père Stéphane Le Sonn. Il revient sur cette vitalité, et sur les différents chantiers en cours, à destination des jeunes. La pastorale a notamment mis en place une campagne de communication autour des vocations.

Cette campagne d'affichage s'adresse avant tout aux jeunes, afin qu'ils s'interrogent sur leur propre vocation. Mais il ne s'agit pas de la seule initiative lancée par le diocèse, en faveur de la jeunesse. Le diocèse de Quimper et Léon va organiser, au début du mois de mars prochain, à Brest, une journée CV. Comprenez Carrière et Vocations.

Mais pour démystifier le mot vocatio, encore faut-il trouver sa place dans l'Eglise en tant que baptisé, et surtout permettre aux jeunes de se retrouver ensemble, et de vivre leur foi selon leurs propres codes.

Là encore, le diocèse de Quimper et Léon a tout prévu, en organisant un grand rassemblement, prévu pour le mois de mai : Joyful. Une seconde édition pleine de promesses où plus de milles jeunes sont attendus pendant 24 heures, dédiées au Seigneur.
 

00:00

00:00

Quand la culture se fait toute proche

Quand la culture se fait toute proche

La culture est sans aucun doute l'un des sujets majeurs en France, absent pourtant des campagnes électorales. Focus à Brest, une ville exemple en la matière.

RCF va bien sûr réaliser comme à chaque élection une couverture classique de la campagne avec la parole donnée aux candidats, la présentation des programmes. Mais la radio a également voulu proposer aux auditeurs une réflexion plus en amont et sur des questions qui ne seront pas forcément au coeur de la campagne et qui pourtant paraissent centrales pour construire un monde meilleur. Car on fond c’est ça la politique, ou en tout cas ça devrait l’être : construire collectivement les conditions les meilleures possibles pour bien vivre ensemble.

Ces quatre journées s'articulent grâce à la force du réseau local de RCF. Les locales, par leur insertion sur leur territoire, donnent chaque jour la parole à des initiatives concrètes, innovantes, proches de leurs auditeurs. Aujourd’hui à Brest, “La culture facteur de cohésion sociale”. Un thème très peu présent dans la campagne et pourtant central pour construire une société de fraternité.     

Dans tous les débats qui vont rythmer la préparation de l’élection présidentielle et des législatives, il n’est pas sûr que la culture tienne une place de choix. Et pourtant, dans notre société, l’accès de tous à la culture sous ses différentes formes (théâtre, spectacles, cinéma, lecture, expositions…) demeure un enjeu majeur pour le vivre ensemble et l’ouverture au monde.

La ville de Brest représente assez bien le développement de la culture sur le plan local. Brest est notamment la première ville de France pour le prêt de livres en bibliothèque. De manière plus générale, dans le Finistère, département du bout du monde, la culture constitue un ressort essentiel. Et ses acteurs cherchent à la mettre à la portée de tous de mille manières souvent originales et novatrices.

A travers des reportages et la présence d’invités en plateau, cette émission a montré la vitalité de la vie culturelle en Finistère et la manière dont cela crée du lien, de la cohésion sociale. On y découvre par exemple comment à Querrien, commune de 1700 habitants, un festival porté par le collectif Tomahak fédère toute la population. Un autre reportage montre comment à Brest l’association “Danse à tous les étages” fait de la danse un outil de réinsertion sociale.

Au programme encore des fest-noz qui créent du lien autour de la culture bretonne, une action culturelle à la Maison d’Arrêt, la vie culturelle sur les petites îles, les difficultés rencontrées pour faire vivre la culture en période d’état d’urgence,  le festival Identités remarquables qui a pour ambition de changer le regard sur le handicap, “Très tôt théâtre” qui propose des spectacles jeune-public à Quimper et dans tout le département et puis le Fourneau, centre national des arts de la rue à Brest.

Une émission au cours de laquelle Pierre Saglio,ancien président de l'ONG ATD-Quart Monde, invité fil rouge de la journée, a livré son regard sur les expériences partagées dans les reportages et interviews. Il explique notamment comment ces initiatives parlent de cohésion sociale et sont vécues aussi ailleurs en France, peut-être sous d’autres formes.