La FCPE dénonce les rythmes scolaires

14 février 2017 Par

Les rythmes scolaires refont surface. Les municipalités françaises ont dû choisir entre les cours le mercredi, ou le samedi matin.

Alors que les zones B et C profitent de leurs vacances d’hiver, la question des rythmes scolaires refait surface. Un sujet pour le moins épidermique, qui divise régulièrement le gouvernement, les professeurs, et les associations de parents d'élèves, qui s'accordent rarement sur ce problème.

En début de semaine dernière, les villes de France ont dû prendre une décision. Elles ont dû décider si elles optaient pour les cours le mercredi ou le samedi matin. Il y a trois ans, 2,5 % des villes interrogées avaient opté en faveur du samedi matin. Un choix qui n’est pas forcément celui de la Fédération des Conseils de Parents d’Elèves. C'est ce qu'explique Liliana Moyano, présidente, de la FCPE.

La question des rythmes scolaires va donc plus loin que la simple semaine de cours, et touche également celle des congés. Pour les vacances d’été, la FCPE voudrait que les cours se terminent à la fin du mois de juin, dans le but de reprendre plus tôt en août. L’objectif est que les élèves aient une moins grande coupure et puissent reprendre leur apprentissage plus vite.