"La paix ne passera pas par les talibans"

Les talibans ont nommé leur nouveau chef d'Akhtar Mansour. Pour Georges Lefeuvre, spécialiste de l’Afghanistan, la paix se fera au niveaux des deux Etats, Afghanistan et Pakistan.

Après l'annonce jeudi par les services de renseignements afghans de la mort du mollah Omar il y a plus de deux ans, les talibans ont confirmé l'information et nommé leur nouveau chef : le mollah Akhtar Mansour, ancien bras droit du mollah Omar. Mais ce nouveau chef et la manière dont il a été investi ne font pas l’unanimité au sein des talibans, selon Georges Lefeuvre, anthropologue et spécialiste de l’Afghanistan. 


Le mollah Mansour reprend officiellement le flambeau à un moment clé. Les talibans viennent de s’engager dans des pourparlers de paix avec le gouvernement afghan. Un deuxième round de pourparlers devait avoir lieu au Pakistan ce vendredi, mais il a été reporté par Islamabad en raison de "l'incertitude" causée par la mort du mollah Omar et "à la demande de la direction des talibans afghans".

Pour Georges Lefeuvre, le mollah Mansour, taliban afghan mais résidant au Pakistan, est plutôt favorable au processus de paix. Mais il faudra qu’il soit accepté par une majorité de talibans.