La photo d'un petit garçon de 3 ans échoué sur une plage émeut le monde entier

L'exode des migrants a passé un cap. Depuis ce matin la photo d'Aylan Kurdi, 3 ans, échoué sur une plage turque, fait réagir jusqu'aux dirigeants occidentaux.

Un enfant sur une plage, en t-shirt rouge et short bleu. Un enfant sans vie rejeté par la mer après avoir tenté de rejoindre la Grèce. Aylan Kurdi avait 3 ans, son corps a été retrouvé hier matin sur la plage de Bodrum en Turquie. La photo insoutenable de ce petit corps sans vie a fait le tour du monde et s’affiche en une de dizaines de journaux aujourd’hui, symbole à elle seule du désespoir des milliers de réfugiés qui tentent de rejoindre l’Europe.
François Hollande a d'ailleurs réagi depuis l’Elysée en milieu d’après midi à ce cliché qui a ému le monde entier.


Avec sa famille, Aylan avait quitté Kobané, cette ville kurde syrienne détruite par le groupe Etat islamique. 12 personnes au moins ont péri à ses côtés dont sa mère et son frère de 5 ans.
"Nous allons agir" a assuré le chef de l’Etat, qui annonce faire une proposition à l’Europe avec la chancellière allemande.

Cette initiative sera présentée le 14 septembre, lors d’une réunion des ministres de l’Intérieur Européen. Pour ne pas attendre jusque là La Commission européenne demande aux Etats membres de se répartir en urgence 120.000 réfugiés supplémentaires au sein de l’Union.  

Cet après midi François Hollande a d'ailleurs fustigé la Hongrie, sans la nommer. Aujourd’hui des centaines d’exilés ont pris d’assaut la gare principale de Budapest dont l’accès leur a été interdit. 200 d’entre eux ont ensuite pris un train censé faire route vers l’Autriche, il s’est finalement arrêté à proximité d’un camp dans lequel les réfugiés qui espèrent rejoindre l’Allemagne refusent d’aller.