La Russie et la Syrie annoncent l’arrêt des bombardements sur Alep

19 octobre 2016 Par

​Les deux Etats viennent d’annoncer une trêve visant à permettre à la population d’Alep d’évacuer la ville, et à faciliter les discussions qui débutent mercredi à Genève.

Alep peut souffler. Une trêve humanitaire a été annoncée par la Russie et la Syrie, qui cessent désormais tous bombardements sur la ville syrienne. Ce cessez-le-feu a pour objectif premier de permettre aux populations civiles qui vivent au milieu des ruines de quitter la ville d’ici jeudi, a notamment précisé le ministre de la Défense russe.

Sergueï Choïgou a également précisé que six couloirs humanitaires seraient mis en place pour une évacuation en toute sécurité. Cette trêve s’accompagne également d’un retrait provisoire des troupes syriennes de la zone, afin que les combattants de l’opposition puissent également sortir d’Alep avec leurs armes.

La Russie compte également sur les Etats-Unis pour profiter de cet arrêt des combats pour  convaincre l’opposition au régime de Bachar al-Assad de cesser la lutte et de quitter définitivement la ville. Le cessez-le-feu a une portée diplomatique plus importante, alors que de nouvelles discussions vont débuter mercredi à Genève.

Des discussions auxquelles vont participer la Turquie, le Qatar et l’Arabie saoudite, aux côtés des Etats-Unis et de la Russie, au sujet de la séparation entre l’opposition jugée "modérée" et les terroristes d’Alep. L’objectif affiché est que cette opposition se dissocie du Front Fateh al-Cham, la branche syrienne d’Al-Qaïda.