La situation humanitaire s'aggrave au Yémen

Sanaa, la capitale du Yémen, est la cible de frappes aériennes depuis samedi dernier. Des raids qui ont touché lundi un camp de réfugiés, faisant au moins 45 morts et 65 blessés.

La coalition menée par l’Arabie Saoudite, à l’origine de ces tirs, visait un camion qui transportait des rebelles houthis à l’entrée du camp. 
La coalition vise à stopper l’avancée des miliciens chiites houthis soutenus par l’Iran. Ils détiennent déjà une grande partie du pays, dont la capitale Sanaa. Dans le camp de réfugiés, la situation humanitaire s’aggrave depuis le début des frappes.
Leonard Doyle, chef de la communication de l’Organisation internationale pour les migrations.

00:00

00:00


Mais la guerre ne risque pas de s’arrêter puisque le Pakistan a annoncé lundi qu’il se joignait à la coalition formée par l’Arabie Saoudite.