La Toussaint, "c'est la fête de l'Eglise du ciel"

31 octobre 2018 Par

L'Eglise célèbre la fête de la Toussaint. Les saints connus, mais aussi l'immense majorité de saints que Dieu seul connait.

Le pape François a publié l’an dernier une exhortation apostolique sur la sainteté. Un texte qui trouve un écho tout particulier le jour de la Toussaint. "C’est vraiment un des textes les plus importants du pape François. Ce texte présente la sainteté comme l’horizon normal de la vie du chrétien. Le pape nous apprend à voir la sainteté comme la porte d’à côté. La fête de la Toussaint nous dit que les saints canonisés et béatifiés sont une toute petite minorité. Il y a donc une immense foule que Dieu seul connaît, de véritables saints. Le pape insiste beaucoup sur le combat spirituel, et sur le fait que la sainteté est à la fois personnelle, et communautaire" explique ​le Père François-Marie Lethel, consulteur pour la cause des saints.

Beaucoup de chrétiens se posent la question suivante : comment devenir un saint alors que nous sommes tous pécheurs ? Pour le consulteur pour la cause des saints, "il y a une sainte que le pape François aime particulièrement, c’est Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus. Cette petite voix de conscience et d’amour le dit : même les plus grands pécheurs, au dernier moment, peuvent devenir de grands saints. Jésus est venu appeler les justes et les pécheurs, et il n’y a que la Sainte Vierge qui est devenue immaculée".

Quand on célèbre la Toussaint, "on célèbre les autres, les saints inconnus" précise-t-il. "Au fond, c’est la fête de l’Église du ciel, qui est immédiatement suivie de la commémoration des fidèles défunts, tous ceux qui ne sont pas encore avec Dieu, mais qui seront tous à un moment dans la pleine communion avec Dieu. Nous prions pour eux et ils prient pour nous. Ces deux journées se touchent. Ce sont deux journées inséparables" lance le père François-Martie Lethel.

"L’Église est une grande famille. Tous les saints sont nos amis. C’est absolument normal dans une famille de s’adresser aux uns et aux autres, en nous rappelant toujours que les saints nous conduisent à Jésus, nous apprennent à mieux l’aimer, ils nous donnent l’exemple et ils intercèdent pour nous" rappelle également le consulteur pour la cause des saints.

Les consulteurs pour la cause des saints, à l’image du père François-Marie Lethel, sont "comme des juges. C’est une mission. Nous sommes nommés par le pape. Nous sommes chargés d’examiner ces causes et de donner un jugement sur la sainteté. Car il y a toujours des zones d’ombre, du péché. On doit examiner tout cela. Dans un premier temps chacun travaille à constituer un gros dossier. Et ensuite il y a un moment communautaire, où l’on prie l’Esprit Saint. On peut encore changer d’avis dans cette réunion. Ensuite notre travail est terminé. Nous sommes neuf pour chaque cause et il faut qu’il y ait les deux-tiers positifs, sinon la cause s’arrête".
 

Père François-Marie Lethel, consulteur pour la cause des saints: 

00:00

00:00