A la veille de la rencontre européenne de Wroclaw, frère Aloïs invite à l'ouverture et à l'écoute

Présentée par

S'abonner à l'émission

EMISSION SPECIALE

vendredi 27 décembre 2019 à 23h45

Durée émission : 1 min

A la veille de la rencontre européenne de Wroclaw, frère Aloïs invite à l'ouverture et à l'écoute

© RCF

Alors que 15 000 jeunes arrivent ce 28 décembre à Wroclaw (Pologne) pour la 42ème rencontre européenne des jeunes, frère Aloïs invite à l'ouverture et à l'écoute entre Européens.

"Je suis dans l'étonnement" confie frère Aloïs, le prieur de Taizé à la veille d'accueillir les 15 000 jeunes qui arriveront demain de toute l'Europe à Wroclaw. C'est la 5ème fois qu'une rencontre européenne a lieu en Pologne, la 3ème fois à Wroclaw. Frère Aloïs s'étonne et s'émerveille de voir qu'u fil des générations, les étapes du pèlerinage de confiance initié par son prédécesseur frère Roger attirent toujours de nombreux jeunes. 
 

 

Wroclaw accueille sa troisième rencontre européenne des jeunes

Il se souvient de la rencontre de 89, dont la préparation avait commencé alors que le rideau de fer existait toujours. "Et puis, se souvient-il, tout a changé en cet autonmne 89, à la surprise de tout le monde et c'était un grand souffle de liberté et d'enthousiasme qui a porté cette rencontre". Une rencontre enracinée dans les contact tissés depuis longtemps avec les différents pays d'Europe de l'est : des contacts personnels tissés entre les frères et les chrétiens de l'est de l'Europe, au fil de voyages de frères et de volontaires comme celui vécu par frère Aloïs lui-même en 1974 : une visite de 3 semaines à Prague, juste pour "prier ensemble et nous réjouir que ce rideau de fer avait des trous et que nous pouvions nous rejoindre et préparer un avenir autre que cette division et cette oppression". 

En 30 ans, la Pologne a beaucoup changé : " c'était vraiment pauvre ici, les familles avaient des logements pauvres (...) et cela a beaucoup changé, la ville s'est développée, beaucoup de jeunes polonais ont une expérience internationale, ils ont étudié ailleurs, ils ont voyagé". Une ouverture que le prieur de Taizé juge extraoridinaire et qui en même temps pose de nouvelles questions : "l'individualisme est devenu plus fort et d'ailleurs il est vu positivement par bcp de jeunes polonais : je peux prendre mon avenir en mains, je peux décider pour moi-même. Et ça s'est une avancée énorme. Mais en même temps ça crée de nouveaux cloisonnements, des distances, moins de solidarité spontanée, une situation pas facile pour les jeunes parce qu'ils cherchent une foi personnelle". 
 

"Toujours en route, jamais déracinés": les propositions 2019 de frère Aloïs

Comme chaque année, frère Aloïs a publié pour cette rencontre un texte adressé aux jeunes, des "propositions" qui nourriront la réflexion et les échanges lors de la rencontre de Wroclaw mais aussi pendant toute l'année lors des renocntres de jeunes à Taizé. Ces propositions ont pour titre "Toujours en route, jamais déracinés", parce qu'aujourd'hui, constate frère Aloïs, "les choses bougent, rien n'est stable mais il faut être souple. Alors l'enracinement dans la foi devient encore plus important maintenant".

Evoquant Abraham qui accepte l'appel de Dieu à marcher en confiance vers l'inconnu, le prieur de Taizé regrette: "nous avons oublié que la foi nous fait nous lever, marcher, aller vers l'inconnu, accepter de ne pas construire nous-mêmes nos sécurités, mais vraiment de compter sur Dieu et sur sa présence et d'aller vers les autres". Il invite aussi à regarder vers Jésus: "Dieu est venu en Jésus et s'est fait pauvre, il s'est dépouillé lui-même pour venir vers nous. Et à ce mouvement que la foi invite: aller vers les autres, sans défense, désarmés, pour créer la communion, aller surtout vers ceux qui vivent des situations difficiles, les étrangers, les migrants...  et notre planète, prendre soin de notre planète, nous ouvrir à ce défi énorme, perçu d'une manière très forte parmi la jeune génération". 

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Durée variable

Evénement exceptionnel, temps fort spirituel ou fait marquant de l'actualité... restez connectés sur RCF !

Le présentateur

Anne Kerléo

Journaliste de formation, Anne est passionnée de reportage, au coin de la rue ou à l'autre bout du monde. Rédactrice en chef "opérations spéciales" RCF, elle a pour mission de préparer et de coordonner la couverture d'événements grands ou petits et l'organisation d'émission hors des studios. Lyonnaise d'adoption, elle ne s'éloigne jamais longtemps de la Bretagne de ses origines.