Le cartel Daech, une enquête au cœur de l'organisation État islamique

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le Temps de le dire

mardi 5 décembre à 9h03

Durée émission : 55 min

Le Temps de le dire

© drapeau EI DELIL SOULEIMAN / AFP - Avril 2017 : le drapeau de Daech, Syrie

Un sujet délicat, un travail difficile à mener. Deux journalistes français ont mené une enquête détaillée sur le financement de l'organisation terroriste Daech, qu'ils comparent à un cartel.

Comment un groupuscule djihadiste a-t-il réussi en à peine trois ans à faire trembler toutes les pays occidentaux ? Et si le nerf de la guerre n’était pas l’idéologie mais bien l’argent ? Et si Daech était une mafia comme les autres, qui doit sa pérennité à l’obéissance aveugle de ses troupes pouvant aller jusqu’au sacrifice ultime, mais surtout à des business juteux ? Deux journalistes français, Benoît Faucon et Clément Fayol, viennent de publier "Un cartel nommé Daech" (éd. First). Une enquête détaillée sur le financement de Daech. Un sujet délicat, une enquête difficile à mener, même si les deux journalistes n'ont pas reçu de "menaces explicites".
 

Si Daech ressemble plus à un cartel qu'à une mafia, c'est que cette organisation est une "jonction de plusieurs organisations"

 

Un autre regard sur Daech

Cela fait un peu plus de trois ans que Daech sème la terreur en Syrie et en Irak. Mais aussi à travers le monde, avec son armée de terroristes kamikazes. Longtemps nous avons été sidérés par l’horreur des crimes du prétendu "État" islamique. D’autant plus épouvantés que la plupart de ces abominations étaient commises par des jeunes venus de nos quartiers. On a beaucoup réfléchi sur les racines de cette pieuvre maléfique : dérive d’un islam malade, corruption et faillite des régimes proche orientaux, échec de notre modèle social. Aujourd’hui, il s’agit aussi d’interroger le fonctionnement de cette organisation terroriste.

 



 

Daech, mafia ou cartel ?

"Notre travail n'est pas de dire quel genre d'islam ils défendent, on laisse ça aux experts." L'enquête des deux journalistes se veut simplement factuelle, sans jugement de valeur. Et si pour eux Daech ressemble plus à un cartel qu'à une mafia, c'est que cette organisation est une "jonction de plusieurs organisations". Elles-mêmes "constituées de beaucoup de mouvances et de beaucoup de réseaux".

 



 

Comment enquête-t-on sur Daech ?

Benoît Faucon et Clément Fayol ont mené une enquête de terrain, notamment avec l'aide de "Deir ez-Zor is Being Slaughtered Silently", un collectif "qui faisait sortir des gens de Syrie". Et qui, de cette façon, a pu récupérer des informations sur le fonctionnement de Daech. Et recueillir de nombreux témoignages.

Parmi les personnes qui ont accepté de témoigner, de nombreux anciens de l'organisation. Certains, déçus de ne pas avoir "trouvé le puritanisme qu'ils cherchaient". D'autres qui ont collaboré de foirce avec l'organisation terroriste, seul moyen de survivre.

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours du lundi au vendredi, à partir du lundi 4 septembre 2017

La grande émission interactive pour aborder tous les sujets de société, qui font l'actualité. Stéphanie Gallet reçoit ses invités pour réfléchir, approfondir, apprendre et donner du sens à tous les sujets du moment. Posez vos questions ou témoignez en direct pendant l’émission 04 72 38 20 23 ou par mail à l'adresse letempsdeledire[arobase]rcf.fr.

Le présentateur

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.