Le chômage est reparti à la hausse en février

+0,4%, le nombre de demandeurs d’emplois a augmenté, avec 12 800 personnes de plus sans aucune activité. Contre cette hausse une association chrétienne tente d'accompagner les demandeurs.

3,49 millions de personnes sont désormais sans emploi en métropole. La hausse est légèrement moins forte en outre mer : +0,3%. Si l’on inclut les chômeurs ayant exercé une activité partielle, le nombre  de chômeurs atteint de nouveaux records avec 5,56 millions de demandeurs d’emplois.
Dans le détail, ce sont les plus de 50 ans qui subissent la plus forte progression, à savoir 0,7% en février. Quant à la tranche des 25-49 ans, elle connait une hausse du chômage dans la moyenne du mois, soit 0,4%. Seule éclaircie : le chômage des jeunes de moins de 25 ans recule de 0,3%.

Le gouvernement espérait pourtant un deuxième mois consécutif de baisse, après les résultats encourageants de janvier. Le chômage avait en effet baissé de 0,5%. Le Premier ministre s’était dit à l’époque encouragé à maintenir le cap de sa politique économique. Des efforts qui n’ont apparemment pas suffi.

Pour les chômeurs, la période de recherche d’emploi est souvent synonyme de doutes, de perte de confiance en soi et parfois même de désespoir. Pour faire face à ces situations, l’Association chrétienne pour le travail et l’emploi (Acte), accompagne pendant un an les cadres et jeunes diplômés en recherche d’emploi. 
Sa spécificité : proposer à ses adhérents une longue phase de connaissance de soi pour un projet professionnel cohérent et réaliste. L’association Acte est présente à Paris, Nantes, Bordeaux et Toulouse. Les précisions d’Odile Boyer, vice-présidente de l’association.