Le débat sur les armes aux USA peut-il être relancé après le meurtres de deux journalistes?

Deux journalistes d'une chaîne de télévision locale de Virginie ont été assassinés par un de leurs anciens collègues. Le débat sur les armes est plus que jamais d'actualité outre-Atlantique.

L’homme qui a abattu deux journalistes en direct hier a faxé un long manifeste à la chaine ABC News avant de se suicider. Dans cette lettre, le tueur qui était un ancien collègue des journalistes, dit avoir souffert de discrimination, du harcèlement sexuel et de bizutage au travail pour avoir été un homme gay et noir. Il explique que la tuerie survenue en juin dernier dans une église de la communauté noire de Charleston aurait agi comme un élément déclencheur.

Sans grand espoir, la Maison Blanche a une nouvelle fois appelé le Congrès à durcir la législation sur les armes à feu qui refuse de changer la loi sous la pression du lobby des armes.
Pour Vincent Michelot, directeur de Sciences Po Lyon et spécialiste de l’histoire politique américaine, ce nouveau drame ne relance pas le débat sur les armes à feu.