"Le média de la foi c’est la voix", selon Mgr Gobilliard

Présentée par PR-25000

S'abonner à l'émission

Le Grand Invité

jeudi 19 novembre à 8h10

Durée émission : 12 min

"Le média de la foi c’est la voix", selon Mgr Gobilliard

© RCF

L’évêque auxiliaire de Lyon et président du conseil d’orientation de RCF rappelle l'importance de soutenir cette radio qui accompagne chaque jour croyants et non-croyants.

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

En cette semaine de Radio don, l’antenne de RCF a besoin de ses auditeurs pour continuer à vivre et à proposer des programmes variés dont des temps de prière. Mgr Emmanuel Gobilliard en est le président du conseil d’orientation, et l’évêque auxiliaire de Lyon.

UNE RADIO SYNONYME DE PRÉSENCE

En période de confinement, la radio est particulièrement adaptée car c’est un média plus respectueux des personnes, estime Mgr Gobilliart. "On va rejoindre les gens mais on ne les empêche pas d’agir", affirme-t-il. 

RCF peut alors être une présence pour un grand nombre d’auditeurs, notamment grâce aux temps de prière qu’elle propose. Lors du premier confinement, "on a proposé d’impliquer les auditeurs même dans la prière. Je leur proposais de créer leur espace de prière", se souvient l’évêque. La radio est "un média qui peut nous faire vivre plus de choses et nous impliquer davantage", assure-t-il. 

Une voix et une oreille 

Si la radio peut avoir une présence réconfortante, c’est parce qu’elle est un média de la voix. "On est rassuré quand on entend la voix de quelqu’un qu’on aime. C’est un média réconfortant", explique-t-il avant d'ajouter : "Le média de la foi c’est la voix"

Mais RCF n’est pas qu’une parole. C’est aussi une oreille. "On a toujours été une oreille attentive mais pendant le temps du confinement, ça a été incroyable. Les personnes se livraient, exprimaient leurs doutes, leur confiance", se souvient Mgr Gobilliard, qui a dû faire installer un studio dans la chapelle de l’archevêché pour faire les célébrations.

uNE RADIO UNIQUE

L’ambition que porte RCF, c’est justement d’accompagner les auditeurs dans leur foi. Avec le confinement, Mgr Gobilliard a dû changer son organisation. "Il y a de nouvelles prières du matin qui ont été proposées car on rejoint les gens là où ils sont. C’est pas du tout la même chose de commenter un évangile dans ces conditions", confie-t-il.

Mais Mgr Gobilliard tempère : "RCF ça n’est pas les cathos qui s’adressent aux cathos". "Je suis très frappé d’apprendre qu’à RCF, la moitié des auditeurs ne sont pas catholiques", affirme-t-il, reconnaissant de ces auditeurs qui veulent écouter quelque chose de différent et qui formulent parfois des critiques et des remarques nécéssaires. 

SOUTENIR LA RADIO 

C’est pour toutes ces raisons qu’il faut soutenir RCF. Lorsque l’on donne à cette radio, "on soutient la possibilité d’avoir un regard différent, d’avoir dans la même journée des temps de prière, des temps d’information, de réflexion, de musique", affirme Mgr Emmanuel Gobilliard. "En donnant à RCF, on permet à cette radio de vivre. Elle est unique. RCF c’est la vie quotidienne éclairée d’une certaine façon, avec un peu de distance, du dialogue et une écoute", conclut-il.

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h10

Chaque matin, Simon Marty reçoit une personnalité au cœur de l’actualité nationale ou internationale. Décryptage singulier de notre monde et de ses enjeux, mais aussi découverte d’un parcours, d’un engagement. Au cœur de la grande session d’information du matin, une rencontre quotidienne pour prendre de la hauteur avec bienveillance et pour donner du sens à l’information.  

Le présentateur

Simon Marty

Simon Marty présente la Matinale RCF.