Le pape crée un tribunal pour juger les évêques couvrant des actes de pédophilie

Ce mercredi après-midi s’est refermée la 10ème réunion de travail du C9, le Conseil des cardinaux au Vatican chargée de proposer une réforme de la Curie romaine.

Le pape a donné son feu vert à la création d'une instance judiciaire chargée de juger les évêques dans le cas où ils auraient couvert des abus sexuels commis par des prêtres dans leur diocèse. Cette instance serait intégrée à la Congrégation pour la doctrine de la foi et les évêques pourront y être jugés pour manquement à leur devoir professionnel.
Cela répond à une demande des associations d'anciennes victimes de prêtres pédophiles. Le Pape a approuvé plusieurs propositions.
C’est le cardinal O’Malley, le président de la commission vaticane pour la protection des mineurs, qui a formulé cinq propositions. La première prévoit que les plaintes contre les évêques soient reçues par leurs congrégations de tutelle. C'est-à-dire la congrégation pour les évêques, pour l’Evangélisation des peuples et pour les Eglises orientales. Par leur intermédiaire les plaintes seront ensuite transmises à la Congrégation pour la Doctrine de la Foi.

Le cardinal O’Malley a demandé au Pape de donner à cette dernière le mandat pour juger les évêques soupçonnés "de manquement à leur devoir professionnel", selon les mots du Père Lombardi, le porte parole du Saint-Siège. Cette instance judiciaire aura à sa tête un secrétaire qui sera nommé par le Pape et le travail de ce tribunal sera évalué au terme de cinq années d’exercice.
Toutes ces mesures ont été approuvées par le Pape François qui avait lancé un appel en février dernier à une lutte transparente contre la pédophilie.