Le pape François réaffirme les liens forts entre juifs et chrétiens

18 janvier 2016 Par

© Zenit

Lors d’une visite à la grande synagogue de Rome, dimanche, le pape François a dénoncé toutes les formes d’antisémitisme et rappelé les racines juives du christianisme.

Oui à la redécouverte des racines juives du christianisme. Non à toutes les formes d’antisémitisme. Tel est, en résumé, le message délivré dimanche dernier par le pape François lors d’une visite à la grande synagogue de Rome. Accueilli par la présidente de la communauté juive de Rome, Mme Ruth Dureghello, par Renzo Gattegna, le président de l’Union des communautés juives d’Italie, et par le grand Rabbin de Rome, Riccardo Shmuel Di Segni, le Saint Père a prononcé un discours empli de considération pour la communauté juive.

Dans son élocution, François a notamment salué nos "frères aînés dans la foi",  soulignant ainsi le lien très fort entre les deux religions. Il a également réaffirmé que l’alliance conclue entre Dieu et le peuple juif était un point "irrévocable". Dans une autre partie de son discours, il a rappelé, une fois encore, à redoubler d’efforts construire la paix et la justice dans le monde, et notamment en Terre sainte.

Une rencontre qui s’est achevée par un échange de cadeaux. Le grand Rabbin a offert au pape François un tableau représentant un chandelier à sept branches, la Menorah, ainsi qu’un calice. Quant au pape, il a offert un manuscrit de cinq feuillets d’un commentaire juridique du Lévitique. Puis un chant a été entonné, Ani Maamin, une profession de foi judaïque qui fut notamment chanté dans les camps d’extermination nazis. C’est après que le pape et le grand rabbin ont pu s’entretenir en privé.