Le pèlerinage national de l'Assomption de Lourdes s'ouvre ce vendredi

12 août 2016 Par

Le pèlerinage sera ponctué par trois grands temps forts, dont la prière pour la France du 15 août, répondant à l'appel de Mgr Pontier.

Le traditionnel pèlerinage national de l'Assomption à Lourdes s'ouvre ce vendredi (12 août). Il durera jusqu'au 16 août. Une 143ème édition, présidée par l'archevêque de Lyon, le cardinal Philippe Barbarin, qui accompagnera en France le Congrès de la Miséricorde. "Miséricordieux comme le Père", c'est le thème qui animera les temps de prière et d'enseignement des quelques 8 000 pèlerins attendus en cette Année sainte extraordinaire de la miséricorde, voulue par le pape François. 
 

Trois temps forts

Un pèlerinage qui sera ponctué de nombreux temps forts, trois selon le Père Fabien Lejeune, directeur du Pèlerinage national de l'Assomption. Le passage de la Porte de la miséricorde tout d'abord, ce vendredi 12 août. 

Les pèlerins assisteront le lendemain à la veillée de la miséricorde. Une veillée qui sera marquée par une double démarche: un temps d'adoration et la réception du sacrement de la réconciliation. 

Enfin, le Jubilé de la France, particulier cette année dans le cadre du Jubilé de la miséricorde. Il aura lieu le 15 août, jour de l'Assomption, 'puisque notre pays est placé sous la protection de la Vierge Marie, célébrée à Loudres d'une manière essentielle à cette date-là", précise le Père Fabien Lejeune. La prière sera vécue cette année d'une manière particulière, car elle répond à l'appel du président de la Conférence des évêques de France. Mgr Georges Pontier avait en effet invité au début du mois août les catholiques à prier le 15 août pour la France et pour célebrer la paix. 

Père Fabien Lejeune, directeur du Pèlerinage national de l'Assomption. Il est au micro de Laurent Jarneau, de Radio Présence Lourdes:

La sécurité renforcée

Le pèlerinage aura lieu cette année sous haute sécurité. Le contexte de violence terroriste que connaît la France a poussé les pouvoirs publics, en collaboration avec les responsables des sanctuaires, à renforcer les mesures de sécurité pour ce pèlerinage national de l'Assomption. Les accès et la circulation aux abords du Sanctuaire seront donc très surveillés. Le nombre des forces de sécurité devrait également être accru.