Le président colombien et le chef des FARC sont parvenus à un accord

Une étape historique a été franchie pour l’avenir de la Colombie. Signé d’ici six mois cet accord mettra fin à un conflit armé long de 50 ans qui a coûté la vie à au moins 220.000 personnes.

A Cuba, Juan Manuel Santos le président colombien et "Timochenko" le chef des FARC ont notamment trouvé un terrain d’entente sur le sort des combattants des deux camps. Il est temps pour le pays de s’engager sur la voix de la réconciliation, même si cela s’annonce difficile comme nous le dit Guillermo Uribe, professeur à l’université de Grenoble.


L’accord conclu hier fixe notamment le sort des combattants des deux camps. Certains seront amnistiés, d’autres jugés, d’autres réintégrés à la vie de la société.