Législatives en Turquie : l'AKP d'Erdogan s'est vu trop beau

Petit séisme politique en Turquie. Aux législatives le président Erdogan perd la majorité absolue. Il comptait dessus depuis 2002.

Avec 40% des voix son parti, l’AKP, reste la première force politique de Turquie. Mais cela ne lui suffira pas pour modifier la Constitution à sa guise : le président turc avait promis qu’il renforcerait ses pouvoirs de président.
Pour le chercheur Didier Billion son parti pourrait même échouer à former un nouveau gouvernement.