Les cinq Patriarches d'Antioche lancent un appel contre "la désagrégation de la Syrie"

Le conflit syrien se réglera par la voie politique. C’est le message qu’ont fait passer les Patriarches d’Antioche réunis lundi à Damas.

Les chefs des églises maronites, grecs melkites, syro-catholiques, grecs orthodoxes et syro-orthodoxes ont lancé un vibrant appel contre la désagrégation de la Syrie qui passe selon eux par la fin du soutien des puissances au groupe Etat islamique.
Le document invite les Syriens à défendre l’unité de la Syrie et leur droit à "déterminer librement leur avenir, en dehors de toute ingérence étrangère". Pourquoi cet appel est d’importance ? L’explication de Mgr Pascal Golnish, directeur de l’œuvre d’Orient. 


Les cinq Patriarches ont également rappelé le sort des évêques grec orthodoxe et syro-orthodoxe d’Alep ainsi que ceux du Père Jacques Mourad et du diacre Boutros Hanna, tous retenus aux mains des jihadistes.