Les démocrates tunisiens honorés par le Nobel de la paix

9 octobre 2015 Par

Le Comité Nobel vient de récompenser ceux qui ont favorisé le dialogue pour résoudre le soulèvement populaire de 2011 en Tunisie. Maître Ayachi Hammani répond à Christian Vadon.

Le comité Nobel norvégien a attribué son prix 2015 au quartet du dialogue national tunisien composé de 2 syndicats, de la Ligue des droits de l'Homme et de l'Ordre des avocats. Il a voulu mettre en avant tous ceux qui ont favorisé le dialogue pour résoudre le soulèvement populaire de 2011 qui a conduit à la chute et l’exil du président Ben Ali. Une révolution qui a conduit à une transition politique réussie, même si la  démocratie tunisienne reste fragile et menacée par des attentats islamistes.

Le Comité Nobel a aussi voulu adresser un message à destination des pays du Moyen-Orient en guerre afin qu’ils s’inspirent de l’exemple tunisien.

Depuis Tunis, maître Ayachi Hammani, avocat à la Ligue tunisienne des Droits de l’homme - co-lauréate de ce Prix Nobel de la paix - partage son sentiment quand à cette attribution.

Photo: de gauche à droite: Houcine Abbassi, secrétaire général de l'UGTT, Wided Bouchamaoui, présidente de l'UTICA, Abdessatar ben Moussa, président de la Ligue tunisienne des Droits de l'homme, et Fadhel Mahfoudh, avocat (AFP / Janvier 2014)