Les gouvernements occidentaux doivent-ils renouer le dialogue avec Bachar Al-Assad ?

L’interview de Bachar Al-Assad lundi soir sur France 2 a relancé le débat : le dirigeant syrien peut-il redevenir un interlocuteur pour les puissances occidentales?

Le mois dernier John Kerry, le Secrétaire d’Etat américain, déclarait à demi-mot que les négociations pouvaient reprendre avec le président Al-Assad. Le développement jihadiste en Syrie pousse les Occidentaux à revoir leur position.
Dans ce contexte, renouer le dialogue avec Bachar Al-Assad apparaît inévitable, selon Frédéric Pichon, historien et spécialiste de la Syrie.


La semaine dernière l’Observatoire syrien des Droits de l’Homme a annoncé le bilan des victimes de la guerre en Syrie. Selon l’OSDH, depuis 2011 et le début de la révolte, plus de 220 000 personnes ont perdu la vie dans les combats dont 67 000 civils.